Un algorithme est bien meilleur qu'un humain pour identifier une photo retouchée.

Adobe préfère que l’on écrive « modifié avec Photoshop © », mais dans le langage commun, une image qui change par rapport au cliché original sera toujours photoshopée. Les techniques devenant de plus poussées pour réaliser des fake, quel que soit le but, Adobe a décidé de prendre les choses en main et de s’appuyer sur une intelligence artificielle pour déceler les modifications qui auraient pu être faites avec son logiciel. En partenariat avec l’université de Berkeley, cet ensemble d’algorithmes a été capable de détecter avec 99 % de réussite des photos modifiées.

Les humains qui servaient de test comparatif n’étaient dans le vrai que 53 % du temps.

L’entraînement du réseau neuronal // Source : Adobe / Berkeley

Un prototype

D’après Adobe, qui parle encore de prototype pour cet outil, la recherche s’est fondée sur trois questions : peut-on créer un outil qui identifie les visages modifiés mieux qu’un humain ? Est-ce que cet outil peut détecter les changements avec précision ? Est-ce que cet outil peut effacer les changements sur l’image pour revenir à l’image originale ?

Des trois pistes, la dernière est la plus complexe. « L’idée d’un bouton ‘annuler’ magique pour faire revenir une image modifiée à l’original est encore un rêve. Mais nous vivons dans un monde où il est de plus en plus difficile de croire à l’information numérique que nous consommons et j’ai bien l’intention de continuer mes recherches dans ce champ d’études  », a affirmé Richard Zhang, l’un des scientifiques d’Adobe qui a dirigé le programme.

Les deux premières idées sont beaucoup plus accessibles à un ordinateur qui est bien plus perspicace quand on l’entraîne que l’œil humain. Reconnaître une photo retouchée est un jeu d’enfant pour l’algorithme d’Adobe, qui a été entraîné à reconnaître tous les outils d’Adobe Photoshop et leurs effets sur une image. Dès lors, reconnaître les parties d’un visage qui ont été modifiées et dans quelle mesure elles l’ont été n’est pas hors de portée non plus.

Détection par le logiciel de modifications sur une photo // Source : Adobe / Berkeley

Au-delà des fake news qui viennent à l’esprit de chacun, l’outil dans sa version finale pourra servir pour la détection de publicités modifiées. Les changements apportés aux corps et aux visages, principalement des femmes, sont un outil normatif et souvent discriminant qui est de plus en plus contrôlé. Aujourd’hui, rares sont les marques qui appliquent la loi : peut-être que les forces de l’ordre manquent d’un outil pour la faire respecter ?

Partager sur les réseaux sociaux