Lors de la conférence Huawei présentant les P30 et P30 Pro, le constructeur chinois a levé le voile sur une innovation fort intéressante : les premières lunettes connectées qui semblent pensées pour être utilisées.

Dans un show mêlant démonstration de soft power en Europe et annonces produit, Huawei a, à Paris, dévoilé sa gamme de produits mobiles pour le début de l’année 2019. Et si les yeux sont tournés naturellement vers les P30 (le test) et P30 Pro (le test), fers de lance du constructeur chinois tournés vers la photo, un objet est apparu sur la scène du Palais des congrès sans crier gare : des lunettes connectées. Ne partez pas tout de suite en pouffant de rire : Huawei a peut-être bel et bien trouvé une formule qui marche.

Des lunettes normales et connectées // Source : FrAndroid

Voilà pourquoi :

  • Le constructeur tech s’est associé avec une marque de mode. Le principal problème des Google Glass, des Snapchat Spectacles et des lunettes connectées en général… c’est leur look. Un smartphone peut être laid, des lunettes sont quand même pile au milieu du visage et les entreprises de la tech ne semblent pas l’avoir compris. Même Snapchat n’a pas été suffisamment loin dans le mainstream, en ciblant les jeunes. En s’associant avec Gentle Monster, marque coréenne qui fait un carton dans toute l’Asie, Huawei propose plusieurs modèles qui ont clairement du style.
  • Des lunettes avant tout. Solaires ou pas, les lunettes de Huawei et Gentle Monster peuvent s’adapter à la vue. Et ça, c’est top.
  • Pas de caméra. C’est un fait : les gens n’aiment pas être filmés à leur insu. Les Google Glass avaient justement fait polémique à cause de leur caméra et les Spectacles n’étaient, au fond… que des caméras. Huawei a décidé de ne pas en mettre, ce qui permet une meilleure autonomie et enlève le côté creepy de l’engin.
La technologie dans les lunettes // Source : FrAndroid
  • Des écouteurs Bluetooth toujours sur le nez et prêts à répondre. Au-delà du look, proposé par Gentle Monster, Huawei a amené sa tech sur une partie purement communicative  : elles sont équipées de micros et d’écouteurs dirigés vers les oreilles. Cela en fait un casque Bluetooth non intrusif parfaitement adapté aux conversations téléphoniques quotidiennes : plus besoin de mettre des écouteurs ou sur haut-parleur pour avoir une conversation sans les mains.
  • L’assistant en bonus. On n’y voit pas un intérêt fondamental quand on voit le nombre de smartphones et d’enceintes connectées qui nous entourent, mais que la surface tactile puisse déclencher un assistant est aussi une idée intéressante.

Les lunettes de Huawei et Gentle Monster se rechargent sans fil et, malheureusement, ne semblent pas prêtes à sortir d’Asie où la marque possède un gros marché. Elles y seront disponibles en juillet à un prix encore inconnu.

Partager sur les réseaux sociaux