Autrefois startup au sein de Google, le studio Niantic vole aujourd'hui de ses propres ailes. Mais d'où vient le nom de l'entreprise à l'origine de Pokémon Go ?

Adepte de jeux vidéo ou non, vous avez forcément entendu parler de Pokémon Go. Derrière ce phénomène qui a scotché le monde entier à son smartphone, on trouve un autre nom, moins connu : Niantic. Le studio est en plein développement de son nouveau jeu, Harry Potter : Wizard Unite, et pourrait bien prendre à nouveau une place importante dans votre vie. Mais savez-vous d’où vient son nom ?

De la startup sans histoire au succès mondial

À sa création en 2010, Niantic se nommait Niantic Labs et était une startup au sein de Google. Elle a été fondée par John Hanke, à qui l’on doit Google Earth, et avait pour objectif d’utiliser les services de localisation de la firme pour créer de nouvelles applications. L’équipe se tourne vite vers le jeu vidéo et développe Ingress en 2012, une application qui demande aux joueurs et joueuses de se déplacer dans le monde réel pour alimenter des portails virtuels.

Le navire sur le logo de Niantic n’est pas là par hasard. // Source : Niantic

En 2015, Niantic devient une entreprise indépendante, basée à San Francisco. Elle s’associe à The Pokémon Company pour créer un jeu basé sur la franchise des monstres de poche. Pokémon Go sort en juillet 2016 et est un immense succès (100 millions de téléchargements en un mois) grâce à l’utilisation de la réalité augmentée qui permet de capturer des Pokémon dans le monde réel. En ce moment la firme développe, en collaboration avec WB Games San Francisco, le jeu Harry Potter : Wizard Unite qui doit sortir courant 2019 et que nous avons pu récemment pu tester brièvement. C’est justement à cette occasion qu’Alex Moffit, producteur associé à Niantic, a confié à Numerama d’où venait l’histoire du nom Niantic.

La croisière s’amuse

Pour comprendre d’où vient le nom de Niantic, il faut remonter loin : dans les années 1850, lors de la ruée ver l’or de Californie (1848-1856). À l’époque, de nombreux navires faisaient route vers la petite colonie de Yerba Buena (la future San Francisco) pour acheminer des marchandises et transporter des chercheurs d’or. L’un de ces bateaux a vu la quasi-totalité de son équipage déserter en 1849 pour participer à la ruée : le Niantic.

L’hôtel Niantic en 1850. // Source : Library of Congress

Dans l’incapacité de naviguer, le vaisseau a été installé à terre pour servir d’abord d’entrepôt, puis de magasin et en enfin d’hôtel. Au fil des ans, il a été détruit par plusieurs incendies, puis reconstruit jusqu’à ne plus ressembler du tout à un navire. Le Niantic était alors considéré comme le meilleur hôtel de la ville et était un symbole de San Francisco.

Définitivement démoli en 1872, le Niantic a été redécouvert en 1978 lors de la construction du Mark Twain Plaza. Tout ce qu’il en reste est aujourd’hui exposé au musée maritime de San Francisco. C’est donc en hommage à ce bateau-hôtel faisant partie intégrante de l’histoire de la ville que le nom de Niantic a été choisi pour le studio. C’est également pour cela qu’un navire est représenté sur le logo de la firme.

Plaque commémorative du Niantic à San Francisco. // Source : Niantic

Vous voulez en savoir plus sur la face cachée des noms de la tech comme Nintendo, Samsung ou Reddit ? Rendez-vous ici.

À lire sur Numerama : Au fait, pourquoi Pokémon s’appelle Pokémon  ?

Partager sur les réseaux sociaux