En se faisant passer pour des clients dont les téléphones se cassaient tout le temps, ils ont longtemps réussi à déjouer l'attention de l'entreprise.

Leur technique était bien rodée. Pendant des mois, des arnaqueurs auraient réussi à faire perdre beaucoup, beaucoup d’argent à Apple, en se faisant passer pour des clients insatisfaits, raconte le site The Information dans un article publié le 9 octobre.

Une fraude qui a conduit Apple à fermer boutique à Shenzen

Selon le média, les fraudeurs achetaient ou volaient des iPhone, puis enlevaient des composants à l’intérieur. Ils les ramenaient ensuite à l’Apple Store de Shenzen, au service après-vente, indiquant que leur produit ne fonctionnait pas.

Un iPhone XS Max. // Source : Ulrich Rozier pour Numerama

Comme les téléphones étaient sous garantie, ils recevaient en échange un nouvel appareil. Ils étaient finalement doublement gagnants, puisqu’en plus de ce dernier, ils pouvaient garder les composants qu’ils avaient récupérés, et les revendre.

Les arnaqueurs ont délaissé la Chine

Il y a cinq ans, face à l’afflux de demandes de remplacement de téléphones, Apple avait décidé de fermer temporairement sa boutique située à Shenzhen. Ces requêtes étaient passées de 200 à 2 000 par semaine en seulement six mois, en 2013.

Les demandes de remplacement étaient passées de 200 à 2 000 par semaine

Si ils n’avaient pas été repérés dès le départ, c’est parce que les escrocs payaient des personnes pour échanger les iPhone à leur place. Ainsi, les mêmes noms ne revenaient pas de manière systématique dans les dossiers clients d’Apple.

Selon The Information, le remplacement de téléphones sous garantie dans le monde entier a coûté au total 3,7 milliards de dollars à Apple en 2013. Une partie serait liée aux fraudes à Shenzhen.

Après cette date, Apple a développé des techniques (pas toujours efficaces) pour déjouer les tentatives de nouveaux fraudeurs, comme le fait d’exiger une réservation en ligne pour tout rendez-vous, ce qui rendait plus difficile l’utilisation d’une fausse identité. Résultat : en 2017, les dépenses liées aux remplacement ont baissé, pour la première fois depuis la sortie de l’iPhone. Mais à en croire The Information, tout n’est pas fini pour autant : des arnaques du même type se seraient développées dans d’autres pays, comme la Turquie ou les Émirats arabes unis.

À lire sur Numerama : iPhone XS et XS Max  : les nouveaux fers de lance d’Apple

Crédit photo de la une : Zhang Kaiyv

Partager sur les réseaux sociaux