Le métro de Lille s'ouvre à la 4G. La ligne 1 est désormais couverte. Pour la ligne 2, la couverture sera réalisée fin 2019.

Le déploiement de la 4G dans le métro parisien bénéficie d’une forte attention des médias, du fait de la très forte affluence rencontrée sur le réseau de la RATP. Il n’est toutefois pas le seul à s’ouvrir au très haut débit mobile. Depuis la fin 2017, le métro de Toulouse est intégralement couvert. Quant au réseau lyonnais, il faudra attendre la fin de l’année 2019.

Qu’en est-il du métro lillois ?

L’arrivée de la 4G est en cours : mardi 28 août, la métropole a annoncé la disponibilité des communications en très haut débit sur la ligne 1 (sur les 2 que compte le réseau). Longue de 12,5 kilomètres et comptant 18 stations, elle est principalement souterraine (13 stations étalées sur 9 kilomètres), ce qui a nécessité des aménagements pour acheminer le signal plusieurs mètres sous terre.

Pour la ligne 2, il faudra attendre un an et demi : rien ne sera prêt avant fin 2019.

Les travaux, réalisés par Orange, ont été financés par les quatre opérateurs du marché, et leur coût s’élève à 10 millions d’euros. Ils ont été réalisés la nuit, pour ne pas perturber le trafic, et ont conduit à l’installation d’équipements mutualisés pour que les voyageurs, quel que soit leur opérateur ou leur smartphone, puisse accéder à Internet (outre la 4G, la 2G et la 3G sont disponibles).

Partager sur les réseaux sociaux