Interrogé par la Chambre des représentants ce 11 avril 2018, le patron de Facebook a répondu que son compte personnel faisait partie de ceux dont les données ont été vendues à des « tiers malveillants ». Il n’a pas précisé lesquelles.

Mark Zuckerberg a admis pour la première fois ce 11 avril 2018 que les données de son propre compte Facebook ont été récupérées par des « tiers malveillants ». Le PDG de Facebook était entendu ce mercredi par la commission de l’Énergie et du Commerce de la Chambre des représentants du Congrès américain.

« Vos données personnelles font-elles parties des informations qui ont été vendues à ces tiers malveillants ?» a demandé la députée démocrate de Californie Anna G. Eshoo. « Oui », répond clairement Mark Zuckerberg.

La parlementaire n’a pas précisé si elle parlait spécifiquement de l’entreprise Cambridge Analytica — dont l’explosion du scandale a entraîné ces récentes explications de Mark Zuckerberg — ou d’autres entreprises.

Mardi 10 avril, Mark Zuckerberg a été entendu par les sénateurs américains, où il a abordé un grand panel de sujets en près de 5 heures.

Cet article sera mis à jour au fil de l’audition de Mark Zuckerberg si des précisions sont apportées à ce sujet.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !