Une province canadienne va bientôt accueillir un projet pilote soutenu par Tesla. Le fournisseur local d'énergie veut améliorer son système éolien avec des batteries Powerwall 2 et Powerpack.

Tesla veut expérimenter son réseau électrique « intelligent » au Canada, dans la province de Nouvelle-Écosse. Nova Scotia Power, le principal fournisseur en électricité de la région, a en effet officialisé un projet pilote mené avec l’appui de l’entreprise d’Elon Musk.

Au sein de la communauté d’Elmsdale — une zone du territoire canadien qui n’est rattachée à aucune municipalité –, Nova Scotia Power veut améliorer son système d’énergie éolienne en y intégrant des batteries Powerwall 2 et Powerpack. Le projet, baptisé « Intelligent Feeder » doit venir combler les lacunes du réseau existant.

En effet, l’énergie excédentaire générée par les éoliennes servira à recharger les Powerpacks, fournissant ainsi les maisons situées aux alentours en cas de coupure de courant ou de panne du système éolien.

300 habitations concernées

Le gouvernement canadien devrait prendre en charge le coût d’une partie du test, qui doit commencer avant la fin du mois de février 2018. Le projet pilote doit se poursuivre jusqu’en 2019, et les Powerpacks de Tesla devraient rester sur place après cette échéance.

L’envergure de cette expérience reste, certes, limitée : seules 300 habitations bénéficieront de ce projet pilote — en Australie, ce sont 50 000 foyers que l’entreprise veut fournir en énergie grâce à sa « centrale énergétique virtuelle ».

Néanmoins, l’ « Intelligent Feeder » pourrait permettre à Tesla de démontrer l’efficacité de ses installations pour fournir des zones rurales, ainsi moins dépendantes des réseaux électriques habituels.

Crédit photo de la une : Tesla / Alexis Georgeson

Partager sur les réseaux sociaux