Le réseau social américain met à disposition de nouveaux outils de signalement pour que les équipes de modération soient informées en cas de messages relatifs à un risque de suicide ou d'auto-mutilation.

Au fil des scandales qui ont pu éclater ou se répandre sur Twitter, le réseau social a dû parfois préciser ses règles d’utilisation et mettre en place de nouveaux outils pour que ses membres puissent agir à leur niveau, notamment en signalant des messages inappropriés.

Le site communautaire a par exemple cherché à faciliter la dénonciation des menaces qui germent sur sa plateforme et détaillé plus clairement ce qu’il est interdit de faire, comme répandre du spam ou se livrer à du harcèlement. Aujourd’hui, l’entreprise met l’accent sur le problème de l’automutilation.

« Bien que nous continuons de fournir des ressources aux personnes qui pensent s’automutiler, il est contraire à nos règles d’encourager les autres à se faire du mal. À partir d’aujourd’hui, vous pouvez signaler un profil, un tweet ou un message direct pour ce type de contenu », indique le site.

Pour alerter les équipes de modération de Twitter, il suffit de cliquer sur la flèche pointant vers le bas qui est située en haut à droite d’un tweet et de sélectionner « Signaler le tweet ». Ensuite, cochez « Les propos tenus sont inappropriés ou dangereux » et « Cette personne envisage de se suicider ou de s’auto-mutiler ou incite à le faire ».

 « Cette personne envisage de se suicider ou de s’auto-mutiler ou incite à le faire »

L’option concerne donc non seulement les personnes qui pourraient inciter quelqu’un à se faire du mal ou à mettre fin à ses jours mais aussi les individus qui, dans leur mode d’expression, laissent à penser ou disent clairement qu’ils sont au plus mal et ont des poussées autodestructrices.

« Lorsque nous recevons des signalements nous informant qu’une personne court le risque de se suicider ou de s’auto-mutiler, nous pouvons prendre différentes mesures afin de lui porter assistance, par exemple la contacter pour lui fournir des ressources appropriées, telles que les coordonnées de nos organismes partenaires de soutien psychologique », indique Twitter dans son règlement.

À ce propos, Twitter met à disposition diverses ressources : il existe par exemple un formulaire à remplir pour signaler une conduite autodestructrice, un bref rappel de ce que recouvrent ces phénomènes et de la façon dont le site essaie de les gérer au mieux (et en particulier une explication pour savoir reconnaître les signes annonciateurs), ainsi qu’une liste de partenaires qui peuvent aider, sur divers sujets.

Partager sur les réseaux sociaux