L'Allemagne a accueilli une première station publique de charge ultrarapide, capable d'offrir 300 kilomètres d'autonomie en 20 petites minutes.

La mobilité électrique vient de connaître une première avancée majeure. Le réseau Ultra-E, soutenu financièrement par l’Union Européenne (à hauteur de 50 %) et déployé par Allego en partenariat avec plusieurs grands constructeurs et équipementiers (Audi, BMW, Renault, Magna, Bayern Innovativ, Hubject), a inauguré sa première station publique de charge ultrarapide dans la commune de Kleinostheim, près de Francfort (en Allemagne). Elle se compose de quatre bornes conçues par EV Tronic et capables, à terme, de délivrer 350 kW, une puissance qui n’est pas utile pour les voitures actuelles, mais servira à coup sûr pour les camions et les bus.

300 km en 20 minutes

«  Nous sommes heureux de franchir un nouveau palier pour la mobilité future en Europe avec cette nouvelle génération de bornes de recharge ultrarapide  » souligne Ulf Schulte, COO d’Allego. Le projet Ultra-E se développera en 2018. Il s’articuler autour de 25 bornes réparties en Allemagne, en Belgique, en Autriche et aux Pays-Bas et de stations éloignées de 120-150 kilomètres l’une de l’autre afin de couvrir une distance totale de 1 100 kilomètres.

La promesse est là : offrir 300 kilomètres d’autonomie en 20 minutes. «  Nous acceptons toutes les cartes de recharge et les applications d’accès, permettant à chacun de recharger sa voiture électrique et repartir aussi vite  » explique l’intéressé. Traduction : ce n’est pas gratuit, mais, au moins, c’est universel.

Techniquement, les bornes ne peuvent pas encore délivrer 350 kW, mais une mise à jour débloquant leur potentiel maximum est déjà prévue pour le printemps prochain. Néanmoins, la station de ravitaillement peut recharger quatre voitures en même temps à 175 kW et se dotera aussi d’une interface multistandard à 50 kW.

Partager sur les réseaux sociaux