Si vous ne souhaitez plus être démarchés à longueur de journée, il existe plusieurs solutions. En plus de la liste d’opposition Bloctel de l’État, certaines applications peuvent vous simplifier la vie.

Chaque jour, nous sommes probablement des millions à recevoir des appels d’inconnus qui veulent nous vendre quelque chose. Qu’il s’agisse d’un nouveau forfait mobile, d’un contrat d’électricité, d’une assurance ou d’arnaques (Mon Compte Formation aux premières loges), le tout peut rapidement devenir lourd.

Pour s’en sortir, il existe plusieurs méthodes. Dans cet article, nous vous présentons notamment la liste d’opposition Bloctel, ainsi que quelques applications conçues pour vous faciliter la vie.

Comment inscrire son numéro de téléphone sur la liste d’opposition Bloctel ?

Depuis 2016, le gouvernement propose Bloctel, un service qui permet aux particuliers de s’opposer aux appels des téléopérateurs qui veulent leur vendre des biens ou des services. Toutes les entreprises visant des clients en France ont l’interdiction d’appeler des numéros qui figurent sur cette « liste d’opposition au démarchage téléphonique », dont l’effet est plus radical que la liste rouge, et que l’ancienne Pacitel qui n’avait qu’un caractère facultatif.

Pour ne plus recevoir d’appels indésirables, il faut vous rendre sur le site bloctel.gouv.fr, pour accéder au service proposé par l’État. Sa gestion était confiée à l’entreprise OpposeTel jusqu’en 2021, c’est désormais Worldline qui exploite le service. Si vous n’avez pas encore de compte, créez-en un, en remplissant le formule derrière le bouton « Je bloque mon numéro ».

Bloctel
La page d’accueil de Bloctel.

Il vous sera alors demandé de remplir plusieurs informations, avec votre adresse mail, vos nom et prénoms et numéros de téléphone. Ces informations sont nécessaires pour savoir quels sont les numéros à bloquer, mais aussi pour pouvoir ouvrir un compte avec votre profil. Vous pouvez inscrire jusqu’à 10 numéros de téléphone, que ce soient des lignes fixes ou des lignes mobiles.

En principe, Bloctel ne concerne pas les lignes professionnelles. Mais là encore, il apparaît que l’ajout d’une ligne pro ne pose pas de difficulté.

Que se passe-t-il après l’inscription sur Bloctel ?

Les professionnels qui souhaitent réaliser un démarchage téléphonique ont l’obligation d’envoyer leurs listings à la société qui gère la liste Bloctel au moins une fois par mois. Le listing leur est alors retourné sans les numéros qui figurent sur Bloctel. Au bout de 30 jours maximum, le temps que les entreprises effectuant de la prospection téléphonique se renseignent et actualisent leurs listes de diffusion, vous devriez être retiré de nombreuses listes. Au-delà de ces 30 jours, l’entreprise enfreint la loi.

Il faut préciser que le code de la consommation autorise toujours le démarchage « en cas de relations contractuelles préexistantes ». Votre opérateur téléphonique peut toujours vous appeler pour tenter de vous convaincre de changer de forfait, de la même manière qu’une chaîne de télévision payante peut vous proposer un autre bouquet. La presse bénéficie également d’une exception qui lui permet d’éviter d’avoir à respecter la liste Bloctel. De même, si vous avez explicitement laissé votre numéro à une entreprise pour être rappelé à propos d’un produit ou d’un service, elle peut vous rappeler pendant trois mois.

Les pirates parviennent à transférer le numéro de téléphone de leur victime sur une carte SIM en leur possession.  // Source : Louise Audry pour Numerama
Solution radicale : retirez votre carte SIM et jetez votre téléphone. // Source : Louise Audry pour Numerama

Orange Téléphone, une excellente alternative

Si malgré l’inscription à Bloctel, vous continuez de recevoir des appels téléphoniques de téléopérateurs, vous avez toujours la possibilité d’installer des solutions tierces pour vous faciliter la vie. Certaines marques de smartphones embarquent par défaut un détecteur de SPAM (les Google Pixel, ainsi que d’autres smartphones Android, indiquent en rouge quand un appel est considéré comme indésirable) tandis que, sur l’App Store et le Play Store, on trouve plusieurs logiciels qui ajoutent à votre carnet d’adresses une liste exhaustive de numéros qui appartiennent à des démarcheurs. Notre préférée est Orange Téléphone qui, contrairement à ce que son nom suggère, fonctionne avec tous les opérateurs. Elle marche aussi sur iPhone.

Orange Telephone permet de filtrer ses appels.
Orange Téléphone permet de savoir quand un appelant veut vous démarcher. // Source : Captures Numerama

Une fois installé, Orange Téléphone vous proposera d’activer sa fonction anti-spam. Sur Android, le logiciel sera alors sollicité dès que quelqu’un vous appelle. Il recherchera le numéro dans sa base de données et vous dira s’il appartient à un démarcheur indésirable. Sur iPhone, Orange Téléphone exploite les réglages d’iOS. Il permet de rajouter une ligne sous le numéro de l’appelant avec une information sur sa fiabilité. La base de données est régulièrement mise à jour et, généralement, est au courant de tout ce qui se passe en France.

Enfin, si vous avez raté un appel, Orange Téléphone vous permet d’insérer un numéro pour en savoir plus sur son utilisateur. L’app est disponible sur Android et iOS.

Quelles autres alternatives légales ?

Si le harcèlement continue malgré tous vos efforts, vous pourrez déposer une réclamation, susceptible d’être transmise aux agents de la répression des fraudes (DGCCRF). Cette réclamation pourra être déposée dans l’espace consommateur, après saisie de son adresse mail et du mot de passe indiqués lors de l’inscription.

Un espace dédié doit être prochainement mis à disposition pour transmettre des signalements d’appels qui vous paraissent être des démarchages téléphoniques non sollicités. Évidemment, cela ne vaut que si le numéro apparaît en clair, c’est-à-dire s’il n’est pas masqué. En attendant, Bloctel met à disposition un numéro de téléphone (01 73 26 81 45), joignable aux horaires de bureau, pour toute demande.

En principe, le particulier faisant un signalement doit communiquer plusieurs éléments : quel numéro a appelé, quel jour, à quelle heure. Des informations complémentaires utiles comme le nom de l’entreprise ou son champ d’activité pourront aussi être renseignées pour faciliter l’enquête, si jamais vous avez le temps d’échanger avec la firme qui prend contact avec vous — pensez à les noter éventuellement.

Tout appel téléphonique abusif vers un numéro figurant sur la liste Bloctel est passible d’une amende de 375 000 euros maximum pour une entreprise ou une association, ou 75 000 euros pour une personne physique.  Ce sont évidemment des plafonds, mais cela peut avoir un effet très dissuasif sur les indélicats qui ne tiendraient pas compte de l’inscription de votre numéro sur la liste rouge.

Et contre les spams par SMS ?

La liste Bloctel n’a d’effet que sur les appels téléphoniques. Elle n’interdit en rien à une entreprise de vous envoyer des SMS, et donc certaines sont susceptibles de se rabattre sur ce moyen. En cas de spam par SMS, il faut le signaler au 33700, et de répondre STOP pour être (en principe) supprimé des listings. On peut aussi insérer le numéro dans Orange Téléphone. Pour le courrier électronique, vous pouvez vous rapprocher de Signal-Spam.