Si ChatGPT n’est pas aussi accessible en Chine qu’ailleurs, OpenAI semble ne pas vouloir laisser les entreprises chinoises sans concurrence. Plusieurs médias chinois rapportent que l’Américain a déposé plusieurs marques, qui laissent supposer qu’OpenAI parie désormais sur un bel avenir en Chine et ailleurs.

OpenAI est une entreprise à l’histoire fascinante. Créée en 2015 en tant qu’organisation à but non lucratif, l’entreprise a pivoté vers un modèle commercial en 2019, avec d’abord pour objectif de vendre ses intelligences artificielles à d’autres. Puis, en 2022, avec la naissance de ChatGPT, OpenAI s’est rendu compte qu’il pouvait presque tout faire tout seul. Pourquoi se condamner à rester un sous-traitant quand on peut devenir soi-même un acteur majeur de la tech ?

Malgré ses récents déboires médiatiques (avec le licenciement et le retour de Sam Altman), OpenAI semble désormais penser à son avenir. S’il ne propose aujourd’hui que les modèles de langage GPT-3.5 et GPT-4, il a déposé les marques « GPT-6 » et « GPT-7 » en Chine, même si ces modèles pourraient ne pas être prêts avant plusieurs années.

GPT-5 bientôt présenté ?

Pourquoi déposer les marques GPT-6 et GPT-7 dès maintenant ? Selon le South China Morning Post, un média hongkongais détenu par le géant chinois Alibaba, OpenAI souhaiterait obtenir ces marques sous la classe 9, qui couvre les appareils et instruments à des fins scientifiques ou de recherche et la classe 42, pour la conception de services technologiques. Sa demande a été envoyée à l’Office des Marques de l’Administration Nationale de la Propriété Intellectuelle de Chine.

L’objectif d’OpenAI semble évident : sécuriser un terrain qui lui est très hostile, alors que la Chine a toujours eu pour réputation de contrôler ce qui se passe sur son Internet. Les géants de la tech chinoise commencent à développer leurs propres IA génératives et OpenAI se dit sans doute qu’il ne peut pas leur laisser la route dégagée. Bloquer GPT-6 et GPT-7 dès maintenant est une promesse d’avenir, une manière pour OpenAI de dire qu’il va compte rester longtemps en Chine.

Le fait que ces demandes aient été faites sous le nom OpenAI OpCo, et non pas un alias comme les géants de la tech le font souvent, suggère aussi qu’OpenAI voulait se faire remarquer.

L'interface de ChatGPT. // Source : Capture Numerama
L’interface de ChatGPT.

Et maintenant ? En 2024, OpenAI pourrait lancer GPT-5, alors que Sam Altman a confirmé récemment que son développement avançait. Plusieurs rumeurs mentionnent également le développement de modèles de langage parallèles, comme Q*, capable de prédiction pour se rapprocher d’un raisonnement humain. Mais GPT-5 devrait, sauf surprise majeure, conserver un fonctionnement « traditionnel ».


Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !