HTC Vive Pro, Oculus Go, PlayStation VR, Google Cardboard, Mixed Reality... : si vous êtes perdu dans les différentes offres liées à la réalité virtuelle, ce guide qui regroupe toutes les informations sur les caractéristiques, les prix et la disponibilité des casques vous permettra d'y voir plus clair dans le monde de la VR.

Article mis à jour le 02/05/2018

On sait maintenant à peu près tout ce qu’il faut savoir sur les deux premières générations de casques de réalité virtuelle. La suite, cristallisée par des écrans « 4K » ou du « tout sans fil » ne s’écrira pas avant quelques années.

Les casques qui ont besoin d’un ordinateur

Oculus Rift : caractéristiques et prix

Le précurseur

L’Oculus Rift est le projet qui a lancé la vague actuelle de réalité virtuelle. D’abord un objet de curiosité sur Kickstarter, le casque de réalité virtuelle de Palmer Luckey a fait vibrer les plus grands noms des nouvelles technologies. Et Mark Zuckerberg le premier, puisque Facebook a acheté la startup pour 2 milliards de dollars en mars 2014. S’en est suivi un long développement pour arriver à une version finale convaincante, au prix plutôt élevé. Oculus a l’avantage du premier arrivé. Vous trouverez donc la plupart des gros jeux sur l’Oculus Store, qu’il s’agisse d’Eve Valkyrie, Farlands, Killing Floor Incursion, Eagle Flight ou SuperHot.

L’Oculus Rift se connecte à un PC et a besoin d’une machine assez puissante pour faire tourner les jeux et applications lancées en réalité virtuelle. Il vous faudra un PC avec une Nvidia GTX 970 au minimum, un Intel Core i5-4590 et 8 Go de RAM pour faire tourner la bête. Les configurations à base de Nvidia 1070 et leur équivalent mobile sont les plus recommandées. Le prix total d’un Oculus Rift, avec tous ses gadgets, dépasse les 900 dollars.

Oculus Rift Caractéristiques techniques
Écran OLED
Définition 2160 x 1200
Rafraîchissement 90 Hz
Angle de vue 110 degrés
Aire de jeu 1,5 m x 3 m
Audio Oui
Micro Oui
Manettes Xbox One / Oculus touch
Capteurs Accéléromètre, gyroscope, magnétomètre, capteur de position
Connectivité HDMI, USB 2.0, USB 3.0

HTC Vive : caractéristiques et prix

Le bon élève

Le HTC Vive est la réponse de Valve et HTC à l’Oculus Rift. Le développeur derrière Steam a choisi HTC pour concevoir l’objet de A à Z. Plus immersif que l’Oculus Rift grâce à un repérage dans l’espace précis, le HTC Vive a su convaincre par une technique maîtrisée et un hardware entièrement inclus dans la version de base du casque.

Les jeux pour le Vive sont de loin les plus immersifs : vous vous retrouvez l’acteur du jeu et non simplement un spectateur. On est pile dans la définition de la réalité virtuelle : vous êtes dans un autre monde en train de jouer avec votre corps. La plupart des jeux se trouvent sur Steam VR. L’excellent The Lab est un passage obligatoire pour commencer avant d’aller tirer dans Space Pirate Trainer, se défouler dans Audioshield ou contempler des baleines dans The Blu.

Il faut un PC puissant pour faire tourner un HTC Vive : une Nvidia GTX 970 au minimum, un Intel Core i5-4590 et 8 Go de RAM ne seront pas de trop pour faire tourner la bête. Les configurations à base de Nvidia 1070 et leur équivalent mobile sont aussi les plus recommandées avant la prochaine génération de chipsets graphiques. Notez que les derniers iMac sont compatibles « VR » avec des configurations basées sur des technologies d’AMD.

HTC Vive Caractéristiques techniques
Écran OLED
Définition 2160 x 1200
Rafraîchissement 90 Hz
Angle de vue 110 degrés
Aire de jeu 4,5 m x 4,5 m
Audio Casque nécessaire
Micro Oui
Manettes SteamVR Controller
Capteurs Accéléromètre, gyroscope, capteur de position par laser, caméra faciale
Connectivité HDMI, USB 2.0, USB 3.0

HTC Vive Pro

La relève

Le HTC Vive Pro est le dernier né de la gamme Vive. Il s’agit d’une évolution plus que d’une véritable rupture. HTC a peaufiné sa copie et propose notamment une meilleure définition pour chaque œil : on passe à 1440 x 1600 pixels par œil, ce qui fait un total de 2 880 x 1 600 pixels pour les deux yeux.

Au-delà de la définition qui promet donc des graphismes plus nets dans les jeux, le Vive Pro s’impose comme une évolution de confort : l’arceau qui tient la tête est bien plus agréable à porter que celui du Vive classique et il embarque des écouteurs qui viennent s’ajuster sur les oreilles. La mousse à l’avant est troquée contre une matière plastique bien mieux isolante et qui n’est pas trop sensible à la transpiration…

Quand à la pertinence d’un achat par rapport à un Vive, la question se pose et nous ne pouvons pas encore trancher : commercialisé à 879 €, le Vive Pro est encore cher aujourd’hui, mais il s’agit sans trop de doute possible de la meilleure expérience en VR à ce jour. Si c’est ce que vous cherchez, notamment pour des applications professionnelles, il n’y a pas à hésiter.

Casques Mixed Reality

Mixed Reality

Fin 2017, Microsoft a dévoilé un « design de référence » pour ce qu’il considérait être le minimum syndical pour de la réalité virtuelle de bonne qualité. Tous les partenaires historiques de géant de Redmond se sont emparés du concept et ont proposé leur déclinaison. Les différences entre les casques sont cosmétiques ou liées au confort — les caractéristiques techniques ne varient pas beaucoup d’un casque à l’autre. Un guide complet leur sera dédié.

Les casques qui fonctionnent seuls

Oculus Go

Le meilleur rapport qualité/prix

L’Oculus Go est le premier casque de VR autonome grand public. Sorti en mai 2018, il est une réponse aux deux premières critiques rencontrées par la réalité virtuelle : c’est trop cher ou trop cheap. Facebook, qui possède Oculus, a donc travaillé d’arrache-pied pour sortir un casque de réalité virtuelle à prix modeste (219 €) qui peut fonctionner tout seul : nul besoin de smartphone ou d’ordinateur.

Et c’est là où l’Oculus Go est déjà une grande réussite : tous les casques de ce guide ne sont qu’une partie du prix du matériel demandé pour les faire tourner. Il faut toujours compter l’ordinateur à 900 € ou le smartphone à 500 € pour un casque qui a besoin d’un périphérique tiers. Oculus Go coûte 219 € et vous permet d’accéder à toutes les expériences de l’Oculus Store, le tout sans fil. Côté caractéristiques techniques, c’est l’équivalent de la VR qu’on trouve sur smartphone.

Il s’agit sans aucun doute, aujourd’hui, de la meilleure porte d’entrée pour la réalité virtuelle de qualité. Si vous ne vous y êtes jamais essayé, c’est par ici qu’il faut commencer.

Oculus Go Caractéristiques techniques
Écran LCD
Définition 2 560 x 1440
Rafraîchissement Jusqu’à 72 Hz
Caractéristiques Snapdragon 821, 3 go de RAM
Aire de jeu 4,5 m x 4,5 m
Audio Inclus
Batterie 2 600 mAh
Manettes Oculus Go Controller
Capteurs Accéléromètre, gyroscope, capteur de proximité
Connectivité Micro-USB, jack

Les casques consoles et smartphones

PlayStation VR : caractéristiques et prix

Le casque d'initiation

Le PlayStation VR est le casque de réalité virtuelle développée par Sony pour sa console PlayStation 4. Moins puissant a priori que le Vive ou l’Oculus Rift, le casque de réalité virtuelle de Sony est aussi bien moins cher et le constructeur japonais a investi beaucoup d’argent pour convaincre des développeurs de fournir du contenu adapté.

Sony mise énormément sur son catalogue pour convaincre. Pour ses fans, le Japonais a annoncé cinquante jeux vidéo disponibles en VR, en se basant notamment sur des licences à succès de la PlayStation 4. Batman Arkham VR et Final Fantasy XV seront de la partie. Resident Evil 7 sera également une expérience en réalité virtuelle. Bref, Sony a fait du bon travail et le PS VR est le casque par excellence pour s’initier sans trop dépenser à la réalité virtuelle « gaming ».

Comme il se connecte à une PlayStation 4, le PlayStation VR est le seul casque de réalité virtuelle qui n’a besoin que d’à peu près 400 euros de matériel pour fonctionner. Tous les détails ont été annoncés lors de la GDC 2016 : vous les retrouverez par ici !

PlayStation VR  Caractéristiques techniques
Écran OLED
Définition 1920 x 1080
Rafraîchissement 120 Hz
Angle de vue 100 degrés
Aire de jeu 1,5 m x 3 m
Audio Oui
Micro Oui
Manettes PlayStation Move, Dual Shock 4
Capteurs Accéléromètre, gyroscope, système Eye Tracking de PlayStation

Gear VR : caractéristiques et prix

Vendu en pack

Quand Oculus fait un enfant avec Samsung, cela produit Gear VR, un casque de réalité virtuelle d’un autre genre. Sa particularité est de ne fonctionner qu’avec un smartphone de la gamme Galaxy, S ou Note. Les jeux et expériences présents sur le Gear VR sont d’une qualité moindre, dans la mesure où il s’agit uniquement de concepts développés sur une plateforme mobile.

Néanmoins, le Gear VR a été conçu pour être commercialisé à bas prix (moins de 100 €) pour faire découvrir la réalité virtuelle au grand public dans de bonnes conditions. Une tâche difficile qui pourrait avoir le résultat inverse : dégoûter les premiers clients de la réalité virtuelle à cause d’une expérience trop pauvre.

Le Gear VR n’est pas vraiment adapté aux jeux vidéo dans la mesure où le smartphone n’a pas vraiment la puissance d’une carte graphique dernier cri. De même, les contrôles au casque sont peu adaptés. Le Gear VR n’a pas grand chose à voir avec les casques de ce guide, car la plupart de ses caractéristiques dépendent du smartphone que le casque embarque. Cela dit, l’expérience globale est plutôt médiocre et, à moins de l’avoir gratuitement à l’achat de votre smartphone ou à un très bon prix, nous ne saurions vous le recommander.

Google Cardboard & Daydream : caractéristiques et prix

L'atout éducation

Google Cardboard, c’est le premier pas dans la réalité virtuelle. Un morceau de carton replié sur lui-même pour faire une espèce de lunette pour soutenir un smartphone, des applications Android ou iOS et hop, le tour est joué : vous avez un casque de réalité virtuelle de fortune. Bien entendu, l’expérience est à des kilomètres de tout ce que vous pourrez faire avec les autres casques, mais pour de petites expériences, le Cardboard est excellent et l’écart entre lui et un Gear VR est plus faible qu’entre le Gear VR et les expériences plus haut de gamme.

Gare au mal de tête et de ventre en revanche : dépourvu de toute technologie d’ajustement ou de capteurs de mouvement, le Cardboard n’est pas fait pour les expériences prolongées. Il s’agit bien plus d’un outil éducatif bien pensé, qui peut se construire en pliant du carton. Nintendo n’aurait pas rêvé mieux. Vous pourrez profiter de tout le catalogue d’expériences de Google Play avec votre Cardboard. Cela dit, n’attendez pas des miracles.

Complètement dépendant de votre smartphone, le Cardboard a autant de caractéristiques qu’il y a de modèles sur le marché. Nous vous conseillons tout de même de l’utiliser avec un écran plutôt grand (entre 4,7 et 6 pouces) pour avoir une expérience un brin immersive.

Le Daydream est la version luxe du Cardboard. Il fait grosso-modo la même chose pour quelques dizaines d’euros : vous payez le confort et une manette qui vous permettra de vous déplacer dans les environnements en réalité virtuelle. Il est mieux fini et plus joli que le Gear VR.


Partager sur les réseaux sociaux