L’IA générative de texte ChatGPT est déjà ancrée dans notre quotidien, et jusque sur les sites d’annonces immobilières. Nous avons identifié plusieurs annonces en français rédigées par le chatbot.

À première vue, il s’agit d’annonces immobilières, tout ce qu’il y a de plus classiques : ici, une demeure à plus d’un demi-million d’euros en Seine-et-Marne, là, une une grande maison avec cheminée située en Haute-Garonne. « Idéale pour une famille cherchant à s’installer dans un quartier paisible et verdoyant », précise la première. « Le jardin est agrémenté d’une piscine pour profiter des beaux jours », note la seconde. Ces textes n’ont néanmoins pas été rédigés par des humains.

Ces annonces ont été, au moins en partie, écrites grâce à l’intelligence artificielle générative ChatGPT, comme le prouvent deux mots copiés par inadvertance en fin de paragraphe : « Regenerate response ». Il s’agit en fait de la phrase sur le bouton situé en-dessous de la réponse du chatbot, lorsque l’on utilise ChatGPT.

Annonce immobilière rédigée par IA
Une annonce immobilière probablement rédigée par une IA // Source : Numerama

Offre d’emploi, faux avis, articles scientifiques : tout (ou presque) peut être généré par IA

Certains petits malins se sont amusés à repérer les textes copiés/collés de ChatGPT sur Internet. Il suffit de rechercher, sur un moteur de recherche, le fameux terme « Regenerate response » —, en ajoutant « -chatgpt » si vous voulez exclure certains résultats.

Parmi les découvertes, on trouve une offre Pôle emploi pour être salarié en restauration, de faux témoignages de clients satisfaits pour une assurance ou des avis défavorables sur la page de vente d’un canapé, remarque un internaute sur Twitter. Cette semaine, Numerama vous racontait aussi comment certains articles scientifiques ont été rédigés à l’aide de ChatGPT.

Dans l’immobilier, une pratique qui serait déjà répandue

D’autres tâches déléguées à ChatGPT semblent moins problématiques à première vue, comme la rédaction de fiches produits ou d’annonces immobilières. Dans la majorité des exemples observés par Numerama, les caractéristiques des objets ou des biens semblent bien correspondre au texte affiché. L’IA est ici une façon de trouver la meilleure formulation, voire, pour les plus astucieux, de faire ressortir la page dans les moteurs de recherche en demandant expressément à ChatGPT ce que l’article soit optimisé pour le SEO.

« Oui j’ai utilisé ChatGPT. Comment vous avez vu ça ? », demande, intriguée, Murielle B., conseillère rattachée à un grand réseau immobilier, et dont l’annonce a été repérée par Numerama.

Elle raconte avoir testé le chatbot en donnant les caractéristiques de cette propriété pouvant faire office de local professionnel, et en modifiant légèrement le résultat. « C’est comme si j’avais demandé l’avis d’un confrère en lui disant : “j’ai un bien un peu atypique [à vendre] et je ne sais pas trop comment faire” », témoigne-t-elle. Avec quelques réserves, notamment sur le style « Ce n’était pas moi, pas ma patte », explique celle qui a l’habitude de « rédiger [elle]-même » ses annonces.  

Annonce immobilière générée par IA (2)
Une autre annonce immobilière générée par ChatGPT // Source : Numerama

Cette professionnelle de l’immobilier assure que la pratique est répandue dans le secteur, certains de ses confrères ayant recours à la version payante de GPT-3 ou GPT-4. « On s’est tous amusés et on se partageait ce que le robot nous sortait. Ce n’était pas mal rédigé, mais j’avais l’impression que [les résultats] se ressemblai[ent] », remarque-t-elle. Selon elle, ChatGPT « peut être un outil intéressant » : « Je pense que ça peut aider les confrères, surtout ceux qui commencent ou qui ne sont pas à l’aise avec le rédactionnel ou l’orthographe. »

D’autres se montrent plus prudents. Un autre agent que nous avons contacté après avoir trouvé une annonce d’appartement sur Toulouse (indiquée dans la description en « centre-ville de Nice » et avec le mauvais nombre de mètres carrés) nous a d’abord confirmé qu’il était « possible » qu’il ait utilisé ChatGPT… avant de se raviser, pariant plutôt sur un bug du site d’annonces.

On peut spéculer que l’IA ayant encore mauvaise presse, certains clients pourraient être surpris à l’idée que leur choix ait été influencé par des formulations automatisées. Et ce, même si elles sont indiscernables de celles qui auraient été imaginées par un humain. Il n’empêche qu’il va falloir s’y faire : ChatGPT est déjà utilisé, et le sera sûrement encore plus dans les années à venir.

Vous adorez les sujets insolites sur l’IA ? Notre nouvelle newsletter va vous plaire. Résumée par ChatGPT, vérifiée par Numerama, c’est la première newsletter gratuite qui permet aux humains de s’aider intelligemment du pouvoir des robots, sans tergiverser sur la qualité.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !