Google a annoncé que son assistant Bard allait pouvoir être testé dans de nombreux pays, en anglais. Malheureusement, les Français en sont encore privés.

C’était l’une des questions en suspens avant la conférence Google I/O du 10 mai 2023 : y aura-t-il des nouveautés concernant Bard, l’assistant développé par Google qui s’approche du fonctionnement de ChatGPT ? La réponse est nuancée. La bonne nouvelle, c’est que Bard est officiellement disponible au grand public dans 180 pays, a prévenu la multinationale. La mauvaise, c’est qu’il ne le sera pas en France, a confirmé Google à Numerama.

Bard est le chatbot développé par Google, qui génère des réponses en fonction des questions que les internautes lui posent par écrit. Il s’agit d’une sorte de concurrent de ChatGPT, l’intelligence artificielle construite par l’organisation OpenAI qui a secoué la planète tech ces derniers mois, lançant les multinationales dans une guerre de l’IA sans précédent.

La Google IO du 10 mai 2023 // Source : YT/Google
La Google IO du 10 mai 2023 // Source : YT/Google

Bard est encore « en phase d’expérimentation »

Si Bard semble pouvoir aider les internautes à boucler de nombreuses tâches (coder, effectuer des recherches précises, rédiger des CV ou autres offres d’emploi), dans les faits, peu de gens ont pour l’instant pu le tester. En France, la seule solution pour tester Google Bard serait d’aller sur le site officiel avec un VPN (qui masque l’endroit géographique d’où vous surfez sur internet) et de vous inscrire sur liste d’attente.

Cette astuce restera, malheureusement encore quelque temps, la seule qui permette d’espérer avoir accès aux fonctionnalités de Bard. Google ne nous a pas précisé pourquoi Bard ne serait pas ouvert aux Français à partir du 10 mai, mais rappelle qu’il s’agit d’un déploiement progressif à travers le monde.

Google Bard est donc disponible « seulement » dans 180 pays en anglais, ainsi que deux nouvelles langues, en japonais et coréen, dans ces deux pays. Les résidents sur le territoire français devront prendre leur mal en patience avant de pouvoir tester les nouveautés incorporées dans Bard.

En 2023, Google rappelait dans un billet de blog que Bard n’était encore qu’« une expérimentation ». Si la multinationale est aujourd’hui obligée de montrer ses avancées en matière d’IA pour répondre à la pression de la concurrence (ainsi que, disons-le aussi, la pression médiatique), elle est toujours restée prudente sur les capacités réelles de son produit, et sait qu’avancer trop vite pourrait risquer de lui faire perdre gros. En février, Bing a rendu public son ChatGPT qui mentait et insultait les internautes, avant de devoir revenir en arrière et le « brider » pour éviter plus de déconvenues.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !