Quelques minutes après l’annonce de GPT-4, Microsoft a confirmé sur son blog dédié à Bing être le premier à bénéficier du nouveau modèle de langage d’OpenAI. Le nouveau Bing utilise GPT-4 depuis le début, et non pas GPT-3.5 comme il a pu le faire croire.

Lancé début février, le nouveau Bing avec ChatGPT ambitionne de révolutionner le fonctionnement des moteurs de recherche grâce à un agent conversationnel capable d’analyser le contenu du web et de générer des réponses complètes. Microsoft, qui est l’un des partenaires principaux d’OpenAI, a fait croire que son moteur de recherche boosté à l’IA utilise le même modèle de langage que le ChatGPT accessible depuis novembre 2022, soit GPT-3.5.

Dans un communiqué paru sur son site quelques minutes après l’annonce de GPT-4 le 14 mars, Microsoft révèle qu’il a menti : le nouveau Bing utilise une version modifiée de GPT-4 depuis le début, ce qui veut dire que des milliers d’utilisateurs ont déjà posé des questions au nouveau modèle de langage d’OpenAI.

Le modèle « Prometheus » dont parlait Microsoft n’existe pas. Il s’agit de GPT-4.

Une nouvelle pas vraiment rassurante ?

Selon OpenAI, le nouveau GPT-4 est moins enclin aux « hallucinations » que le précédent modèle. Même s’il peut toujours se tromper, GPT-4 est censé être plus fiable.

Le fait que Bing utilise GPT-4 depuis le début n’est donc pas très rassurant. Depuis son lancement, le nouveau Bing a été vivement critiqué pour ses mensonges, ses insultes et sa capacité étonnante à révéler des choses secrètes. Conscient de ces problèmes, Microsoft l’avait sérieusement bridé, au point de le rendre bien moins pertinent. Bing a depuis retrouvé une partie de son franc-parler, mais on peut s’inquiéter de ce démarrage raté. GPT-4 est-il plus enclin à dérailler que le modèle précédent ? Ou est-ce les paramètres de Microsoft qui lui ont fait dire des bêtises ? Il est probable que le GPT-4 intégré à ChatGPT soit très différent de celui de Bing.

Dans cette séquence, Bing a décidé de me faire croire qu'il est humain. Il s'amuse à répondre avec des phrases très longues pour m'agacer.  // Source : Numerama
Dans cette capture, Bing GPT-4 avait décidé de nous faire croire qu’il était humain. Il refusait de dire la vérité. // Source : Numerama

Le 16 mars, Microsoft organisera une conférence de presse dédiée à l’intelligence artificielle. On pensait que GPT-4 serait dévoilé à cette occasion, l’annonce surprise d’OpenAI laisse finalement de la place à de nouvelles annonces côté Microsoft. L’intégration du modèle génératif aux logiciels de l’entreprise est fortement probable.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous à Numerama sur Google News pour ne manquer aucune info !