En faillite depuis le 11 novembre, la plateforme d’échange de crypto-monnaie FTX commence à faire ses comptes. Les documents rendus publics montrent l’ampleur des dettes de l’entreprise.

Un million : c’est le nombre de personnes et d’organisations auxquelles FTX pourrait devoir de l’argent. Le chiffre, impressionnant, a été révélé par le New York Times le 15 novembre 2022, quelques jours après la faillite spectaculaire de FTX.

L’entreprise, qui était jusque-là l’une des plus importantes plateformes d’échange et de trading de crypto au monde, a déclaré faillite le 11 novembre 2022. Depuis, de nombreux documents ont été rendus publics, qui rendent compte des difficultés que connait l’entreprise — et surtout, de l’ampleur de ses dettes.

Sam Bankman-Fried, le fondateur de FTX // Source : Bloomberg Markets and Finance
Sam Bankman-Fried, le fondateur de FTX // Source : Bloomberg Markets and Finance

8 milliards de dollars de dette

Depuis son dépôt de bilan, il a été découvert que FTX devait près de 8 milliards de dollars. Il a d’abord été rapporté que la plateforme était endettée auprès de 100 000 créanciers, mais les documents semblent désormais indiquer qu’ils seraient plutôt au nombre d’un million. Ce chiffre, particulièrement impressionnant, laisse entrevoir à quel point FTX était endettée, et surtout qu’il va être difficile pour l’entreprise de tout rembourser. Ses avocats ont cependant précisé qu’ils étaient en contact avec une douzaine de régulateurs financiers, américains et internationaux.

L’effondrement de FTX est spectaculaire, et représente l’un des plus importants déboires financiers de l’année. Il ne s’est écoulé que 10 jours entre le début des problèmes de la plateforme, le 2 novembre, et son dépôt de bilan, le 11 novembre. Depuis, les fonds des utilisateurs sont gelés, et certaines entreprises qui avaient investi dans FTX où qui y gardaient leur trésorerie sont terriblement touchées.

Sam Bankman-Fried, le fondateur de FTX et l’une des figures emblématiques de l’industrie des crypto-monnaies, a démissionné dès l’annonce de la faillite. Depuis, c’est John Ray qui a pris les rênes de l’entreprise et qui a la lourde tâche de superviser les futures actions de l’entreprise. Il va devoir trouver assez de liquidité pour pouvoir éponger ses milliards de dollars de dette — auprès de ce million de créanciers, donc. Une tâche loin d’être facile et qui va prendre de longs mois.