La blockchain de l’Ethereum s’apprête à vivre son plus important changement depuis sa création, et à devenir beaucoup plus écologique. Cette évolution aura lieu plus tôt que prévu.

On l’attendait pour le 19 septembre 2022, elle aura finalement lieu le 15. La date de « The Merge », le nom donné au passage d’un système de proof of work à un système de proof of stake, pour l’Ethereum, a été avancée. Et, c’est une excellente nouvelle.

C’est Anthony Sassano, un spécialiste de l’Ethereum, qui a en premier annoncé la nouvelle date sur Twitter, le 11 août. « The Merge pour le réseau principal de l’Ethereum a été planifiée aux alentours du 15 ou du 16 septembre », a-t-il écrit. L’avancée a ensuite été confirmée par Tom Beiko, le chef des développeurs de l’Ethereum, dans un tweet un peu cryptique.

The Merge, c’est quoi ?

The Merge est un passage très important pour l’Ethereum, et pour l’ensemble des crypto-monnaies. L’opération va consister à faire passer la blockchain d’un système de proof of work à un système de proof of stake : c’est tout le fonctionnement de l’Ethereum qui va changer.

Ce que l’on appelle proof of work est un protocole de consensus, et il s’agit d’une étape déterminante pour les blockchains : c’est ce qui permet aux transactions effectuées d’être confirmées, et d’être véritablement inscrites dans la chaine de blocs.

Dans un système fonctionnant avec une proof of work, les mineurs sont mis en compétition les uns contre les autres. Afin de remporter le droit de « miner » le prochain bloc et de recevoir en récompense de la crypto-monnaie, ces derniers doivent répondre à une équation extrêmement complexe, qui demande beaucoup de puissance de calcul. Une fois qu’un mineur a trouvé la réponse, il mine le bloc, et l’opération recommence avec le prochain bloc.

Cette méthode fonctionne très bien, et elle est utilisée par de nombreuses blockchains, dont le Bitcoin — et pour l’instant, l’Ethereum. Mais, elle est critiquée pour sa consommation en énergie. Bien que de plus en plus de mineurs utilisent de l’énergie renouvelable, ils restent une minorité, et les fermes d’ordinateurs des mineurs causent parfois des coupures de courant tant elles sont gourmandes en électricité.

La méthode de la proof of stake a un fonctionnement bien différent. Les mineurs (appelés « validateurs » avec ce procédé) doivent, pour tenter de gagner le droit de miner le prochain bloc, mettre en jeu une partie de leurs possessions en crypto-monnaies. L’un d’entre eux sera ensuite tiré au sort parmi les participants, et ce sera cette personne qui aura pour tâche de valider les transactions et le nouveau bloc.

Le passage à la proof of stake, c'est pour bientôt // Source : Canva
Le passage à la proof of stake, c’est pour bientôt. // Source : Canva

Pourquoi The Merge est-elle si importante ?

Cette méthode, si elle est critiquée par certains, a l’avantage de ne pas nécessiter d’ordinateurs surpuissants afin de faire marcher la blockchain. En conséquence, l’Ethereum Foundation estime que le passage à la proof of stake permettra une réduction de la consommation d’énergie de 99,95%.

La transition d’un système à l’autre est donc un passage extrêmement important, qui a nécessité de nombreuses mises à jour de l’Ethereum. The Merge a été longtemps décalée et retardée, et le fait que la date ait été avancée de 4 jours est un signal très positif. Reste maintenant plus qu’à attendre le 15 septembre pour la dernière étape.