Déterminé à ne pas aller au bout de son rachat de Twitter, Elon Musk sait que la justice pourrait le contraindre. Pour éviter un scénario catastrophe, qui conduirait à l’effondrement de l’action Tesla, le milliardaire vient de récupérer 6,9 milliards de dollars.

L’affaire Twitter v. Musk n’en finit pas. En attendant le début du procès, qui aura lieu le 17 octobre 2022, les avocats des deux parties s’affrontent sur de nombreux sujets, sans jamais rentrer dans le fond. Elon Musk reste convaincu que Twitter lui a menti et il ne veut plus entendre parler de l’entreprise, tandis que le réseau social continue d’affirmer que le milliardaire lui a fait du mal et doit honorer son contrat. Difficile de dire comment toute cette histoire finira, même si les premières décisions de la juge mettent Twitter dans une position de force. La vente forcée est possible, mais les deux parties peuvent trouver une entente financière entre-temps. Dans tous les cas, ça risque de coûter cher à Elon Musk.

Justement, le milliardaire semble se préparer à un scénario noir. Après avoir dit en avril qu’il ne vendrait plus d’actions Tesla, il a, une nouvelle fois, changé d’avis. Entre le 5 août et le 9 août, Elon Musk a vendu 7 924 107 actions Tesla, ce qui représente environ 6,9 milliards de dollars. De quoi avoir suffisamment d’argent en poche pour se préparer à signer un gros chèque.

Elon Musk se prépare à racheter Twitter

Ce qui est bien avec Elon Musk, c’est qu’il sait parfois se montrer transparent. Interrogé par l’auteur du tweet à l’origine de la révélation sur ses ventes d’actions, le milliardaire dit la vérité sur ses intentions, le 10 août : « Dans l’éventualité (espérons improbable) où Twitter réussirait à forcer la conclusion de cet accord *et* où certains partenaires financiers ne se manifesteraient pas, il est important d’éviter une vente d’urgence des actions Tesla. »

Autrement dit, Elon Musk ne veut pas avoir à vendre des dizaines de millions d’actions Tesla le 21 octobre, date de la fermeture du procès, au cas où la justice le condamnerait à racheter Twitter. L’action pourrait s’effondrer, ce qui lui ferait perdre beaucoup d’argent d’un seul coup. En vendant maintenant, le milliardaire s’assure d’avoir un portefeuille suffisamment grand pour ne pas dépendre d’actions, puisque les actions sont à un prix encore élevé (même si elles ont perdu 25% depuis qu’Elon Musk s’intéresse à Twitter, mais c’est aussi dû au contexte économique).

Dans sa tête, il semblerait que le projet Twitter ne soit pas complètement oublié. Elon Musk espère s’en sortir, mais il s’imagine toujours patron de l’entreprise dans quelques mois.