L’arrivée d’une boutique virtuelle pour habiller son avatar dans le métaverse a été discrètement annoncée par Meta. Les premières tenues présentées sont signées Balenciaga, Prada et Tom Browne.

Vous allez pouvoir acheter des vêtements numériques pour votre avatar dans le métaverse. L’arrivée de cette boutique a été discrètement confirmée le 17 juin 2022 par Meta (la maison mère de Facebook). Les utilisateurs de Facebook, Instagram et Messenger pourront acheter dans ce futur magasin virtuel des looks de marques luxueuses pour habiller leur avatar.

« Bienvenue dans le métaverse, Balenciaga »

C’est dans une vidéo d’une dizaine de minutes mise en ligne sur Instagram que les internautes ont pu avoir un premier aperçu de cet « Avatars Store » du métaverse. Mark Zuckerberg s’est invité sur le compte d’Eva Chen, la dirigeante des partenariats modes d’Instagram, pour tester plusieurs tenues sur son propre avatar. « Bienvenue dans le métaverse, Balenciaga, Prada et Tom Browne », a écrit en légende de cette vidéo Eva Chen.

Instagram métaverse store
Un exemple de tenue pour avatar. // Source : Capture d’écran Instagram evachen212

Pour l’instant, seule la présence de ces quelques marques très luxueuses est annoncée dans cette boutique virtuelle. Les tenues présentées incluent une combinaison de moto, un ensemble composé d’un sweat et d’un jean, ou des costumes plus chics. D’autres marques devraient bientôt s’ajouter à Balenciaga, Prada et Tom Browne, relève The Verge.

Ce n’est pas la première fois que des enseignes de vêtements de luxe font une incursion dans la sphère numérique. Ainsi, Balenciaga avait déjà imaginé des accessoires et vêtements pour la boutique de Fortnite, en septembre 2021. Les joueurs et joueuses peuvent ainsi affubler leurs personnages de sweats ou de sacs à dos de la marque de mode née en Espagne.

Mark Zuckeberg et Eva Chen n’ont pas précisé quand sera exactement lancée cette boutique virtuelle ni comment les utilisateurs et utilisatrices acquerront ces tenues. Le montant à débourser pour vêtir les avatars de ces habits virtuels de luxe n’est pas non plus connu.