Un des capteurs d’Ingenuity, l’hélicoptère martien de la Nasa, ne fonctionne plus. Ce n’est pas une bonne nouvelle pour la mission du robot, mais la Nasa travaille sur une solution pour reprendre les vols.

Un des capteurs embarqués par l’hélicoptère Ingenuity sur Mars ne fonctionne plus. Ce n’est pas une très bonne nouvelle pour la mission du robot volant, le compagnon du rover Perseverance, mais la Nasa a tenu à se montrer rassurante en faisant ce constat le 6 juin 2022. « Un capteur de navigation qui ne fonctionne pas semble être un gros problème — et ça l’est — mais ce n’est pas nécessairement la fin de nos vols sur Mars », indique l’agence spatiale.

Les conditions pour faire voler l’aéronef sur Mars sont devenues de plus en plus compliquées, car l’hiver est arrivé. Ingenuity n’a été, à l’origine, conçu que pour voler à 5 reprises maximum sur Mars, pendant une période plus favorable qui est celle du printemps. Actuellement, Ingenuity a du mal à se réchauffer durant les nuits sur Mars, pour plusieurs raisons : l’importante quantité de poussière dans l’atmosphère, des jours plus courts et des températures plus basses.

La Nasa a donc fait le choix d’éteindre l’hélicoptère durant la nuit et de faire tomber sa température interne à -80°C. Ce faisant, les composants électroniques qu’il embarque se réinitialisent. Cependant, explique la Nasa, « cette nouvelle façon de fonctionner comporte des risques pour les composants électroniques d’Ingenuity, dont beaucoup ne sont pas conçus pour survivre aux températures auxquelles ils sont exposés la nuit ».

ingenuity perseverance mars carte nasa
Position d’Ingenuity et de Perseverance sur Mars. // Source : Capture d’écran Nasa

Cela semble expliquer pourquoi, alors que l’équipe responsable d’Ingenuity était occupée à préparer l’hélicoptère pour un prochain vol, ce problème de fonctionnement d’un capteur a été constaté. Le composant en question est un inclinomètre (lui-même composé de deux accéléromètres). Il n’est pas utilisé pendant les vols, mais juste avant le décollage. Il est essentiel pour déterminer l’orientation d’Ingenuity. « Sans lui, nous sommes obligés de trouver une nouvelle façon d’initialiser les algorithmes de navigation avant le décollage », explique la Nasa.

Une solution de repli existe pour refaire voler Ingenuity sur Mars

Or, une autre unité composant l’hélico est aussi équipée d’accéléromètres : il s’agit de la centrale à inertie (chargée de mesurer les accélérations et la vitesse de rotation). La Nasa pense que ces éléments pourraient constituer « une solution de repli acceptable qui permettra à Ingenuity de reprendre les vols », même si ce n’est pas aussi précis qu’avec les accéléromètres de l’inclinomètre.

Pour cela, il va falloir apporter des changements au logiciel de vol de l’hélico. Un point positif, c’est que ce correctif existe déjà : la Nasa avait prévu cette éventualité avant l’arrivée de la mission sur Mars et avait gardé de côté la solution. « Nous sommes donc en mesure de procéder rapidement à la mise à jour et le processus de transfert vers Ingenuity est déjà en cours », indique l’agence spatiale. Tout espoir de refaire voler le robot n’est, de ce fait, pas perdu : la date de son 29e vol n’est pas encore connue, mais la Nasa espère l’organiser « dans un avenir proche ».