Un objet artificiel heurte la surface lunaire ce vendredi 4 mars 2022. Il semble s’agir d’un ancien morceau d’une fusée chinoise. Mais peut-on assister à son impact sur la Lune, en direct depuis la Terre ?

Il y a sans doute un nouveau cratère à la surface de la Lune. Un morceau de fusée se crashe sur l’astre ce vendredi 4 mars 2022. L’origine de l’objet artificiel a été beaucoup discutée : d’après les indications d’un astronome, Bill Gray, ce bout de fusée dirigé vers la Lune appartient à la Chine (et non à SpaceX comme annoncé initialement). Tous les indices laissent à penser qu’il s’agit d’un vestige de la mission Chang’e 5-T1, lancée en 2014 pour préparer la mission de retours d’échantillons lunaires Chang’e 5.

L’impact est prévu pour 13h25, heure de Paris (12h25 UTC). Mais peut-on espérer le voir en direct, en temps réel, depuis la Terre ? Non, ce n’est malheureusement pas possible, car le crash se produit sur la face cachée de la Lune. Cette face n’est jamais visible depuis notre planète. Il est donc inutile de tenter de voir le crash, même avec un puissant télescope, depuis la Terre. Il n’y a aucun suivi en direct.

D’ailleurs, « lorsque l’impact se produira, il ne sera pas loin de ‘midi’ en heure locale, avec le Soleil brillant presque directement au-dessus », mentionnait Bill Gray sur son site, « Project Pluto ». Le crash se produit en journée sur la Lune. Le débris doit tomber dans le cratère Hertzsprung, dont le diamètre est estimé à environ 520 kilomètres.

debris lune
Orbite du débris spatial en 2022, en vert. La Lune est en blanc. La Terre, en bleu. // Source : Tony Dunn

Verra-t-on l’impact de ce débris sur la Lune grâce à des satellites ?

Des satellites ont été placés par l’humanité en orbite lunaire. Aussi, on pourrait espérer que l’un d’eux puisse immortaliser pour nous l’impact de ce débris à la surface de la Lune. Si on peut espérer que Lunar Reconnaissance Orbiter (Nasa) et Chandrayaan-2 (ISRO) finissent par repérer la trace visible de ce crash sur la Lune, c’est-à-dire un cratère, il ne faut pas compter sur le fait que les orbiteurs soient au-dessus du lieu de l’impact au moment exact où il survient.

Par ailleurs, en termes de sécurité, il n’y a pas d’inquiétude à avoir, confirme Bill Gray sur son site : « De toute évidence, les déchets de ce genre ne sont pas un gros problème. » La Lune n’est pas en danger et nous non plus. L’astronome souligne toutefois que cet impact est l’occasion pour lui de « plaider pour que tout le monde — pas seulement SpaceX ou la Chine — prenne mieux soin de ses déchets ». L’orbite terrestre est jonchée de débris spatiaux et ces épaves peuvent représenter des risques — notamment pour la Station spatiale internationale qui doit régulièrement en éviter.