Le morceau de fusée Falcon 9 qui devrait aller s’écraser sur la Lune début mars 2022 a été observé. Ce minuscule point est le reste d’un lanceur SpaceX qui avait décollé en 2015.

La face cachée de la Lune devrait accueillir un nouvel objet artificiel le 4 mars 2022. Il ne s’agira cependant pas d’une mission d’exploration, mais d’un débris spatial qui devrait finir sa course en s’écrasant sur l’astre. L’objet est un morceau d’une ancienne fusée de SpaceX, qui avait décollé de la surface terrestre en 2015.

Avant d’aller se crasher sur notre satellite naturel, le lanceur a pu être observé. L’image suivante a été obtenue par le Virtual Telescope Project (un réseau de télescopes robotisés, qui permet de partager des observations du ciel en ligne) le 6 février 2022. Le minuscule point qui se trouve au centre du cliché est ce qui reste d’une fusée Falcon 9, qui avait jadis servi au lancement d’un satellite : l’Observatoire du climat depuis l’espace lointain (DSCOVR, « Deep Space Climate Observatory »), fournissant des données de météorologie spatiale pour le compte de la Nasa.

fusée falcon 9 lune
Le morceau de fusée qui devrait bientôt heurter la Lune. // Source : Gianluca Masi / Virtual Telescope (photo recadrée)

Le morceau de fusée semble « clignoter »

Le morceau de fusée se trouvait à 300 000 kilomètres de nous lorsque l’image a été prise. « Le télescope a suivi le mouvement apparent du lanceur, il ressemble donc à un point net, avec les étoiles environnantes apparaissant légèrement allongées. L’Est est en haut, le Sud vers la gauche », explique le Virtual Telescope Project dans les quelques lignes décrivant l’image.

L’observation de l’objet a permis de déterminer qu’il tournait vite sur lui-même (il fait un tour en 10 secondes) et qu’il présentait d’importantes variations de luminosité. On perçoit ce « clignotement » dans ce gif publié sur le compte Twitter @VirtualTelescop.

Comment suivre en direct l’observation de ce bout de fusée SpaceX

Le moment du crash sur la Lune ne sera pas visible depuis la Terre, puisque l’événement se produira sur la face de l’astre qui n’est jamais tournée vers notre planète. Mais, un mois avant l’impact, le morceau de fusée est encore visible une dernière fois. Si vous voulez suivre en direct les observations de l’objet menées par le Virtual Telescope Project, sachez qu’un direct est prévu ce 8 février à partir de 19 heures. Vous pouvez vous rendre sur le site du projet ou directement sur YouTube.

Le crash du bout de Falcon 9 sur la Lune, qui surviendra début mars, ne représente aucun danger, ni pour la Terre ni pour la Lune. Il faut garder à l’esprit que notre satellite naturel est régulièrement heurté par des objets bien plus gros et plus rapides — d’où, d’ailleurs, les nombreux cratères présents à sa surface.