L’astromobile Yutu 2, de la mission Chang’e 4, continue son exploration de la face cachée de la Lune. Le rover a repéré sur sa route des « globules translucides ».

Jamais deux sans trois. Après avoir repéré un gel à l’éclat mystérieux, puis un étrange cube sur la Lune (à chaque fois, il ne s’agissait que de roches), le rover Yutu 2 de la mission chinoise Chang’e 4 vient encore de faire une trouvaille curieuse. Dans une étude à paraître le 26 février 2022 au sein de la revue Science Bulletin, repérée par ScienceAlert le 23 février, une équipe de scientifiques annonce la présence de « globules translucides » à l’apparence vitreuse, vus par le robot sur la Lune.

Comme des sphères vitreuses posées sur la Lune

Sur les images prises par l’astromobile, on distingue effectivement des sphères translucides, comme posées sur la surface grise et poussiéreuse de la face cachée de la Lune (celle qui est toujours opposée à notre planète). C’est la caméra panoramique de Yutu 2 qui a permis d’imager ces structures, qui n’avaient jamais été vues sur la Lune sous cette forme auparavant, précise un communiqué.

yutu 2 spheres lune
Les formes vues par Yutu 2 sur la Lune. // Source : Science China Press

La mission explore le bassin Pôle Sud-Aitken, le plus grand bassin d’impact du système solaire (2 500 km de diamètre). Yutu 2 évolue plus exactement dans le cratère lunaire Von Kármán, où il a déjà roulé sur plus de 700 mètres.

« Deux globules vitreux translucides sont reconnus le long du parcours [de Yutu 2], peut-on lire dans Science Bulletin. Aucune donnée de composition n’a été obtenue pour ces globules, mais leur morphologie particulière et leur contexte local suggèrent qu’il s’agit très probablement de verre d’impact », écrivent les auteurs de l’étude.

Les scientifiques soulignent par ailleurs que ce type de verre « est omniprésent dans le régolithe lunaire » (la couche de poussière à la surface lunaire) et que « le volcanisme et les impacts à très grande vitesse sont les principaux mécanismes de [leur] formation ». Néanmoins, ils ont été étonnés de trouver ces structures sphériques dans la région explorée par Yutu 2. Des « globules » semblables avaient été trouvés par les astronautes du programme Apollo, mais ils étaient bien plus opaques et sombres.

On peut regretter que le rover n’ait fait que passer à côté de ces sphères, sans les analyser pour obtenir plus d’informations sur leur composition. En savoir plus aiderait peut-être à comprendre l’histoire des premiers impacts survenus sur l’astre. Cependant, les chercheurs ont bon espoir que ces structures soient courantes sur la face cachée de la Lune.