L’attente est longue pour beaucoup d’astronomes : le télescope James Webb n’est toujours pas parti dans l’espace et son lancement ne cesse d’être reporté. Avant lui, Hubble aussi avait pris du retard sur les échéances prévues.

Ce n’est malheureusement pas une blague : le départ du très attendu télescope spatial James-Webb (JWST) a encore dû être repoussé. Désormais, son lancement est prévu pour le 24 décembre 2021, au plus tôt. Ce délai supplémentaire est justifié par un problème de communication entre l’observatoire et son site de lancement.

Ce énième report a sans doute incité plusieurs astronomes à lever les yeux au ciel (par frustration, pas pour regarder les étoiles) : l’envol du JWST dans l’espace a été maintes fois repoussé. Le projet de télescope est né à la fin des années 1990, avec l’ambition de concevoir le successeur (et non le remplaçant) du célèbre Hubble. Au tout début, son lancement était envisagé pour l’année 2007. Puis, le projet prenant du retard (et les coûts de la mission s’envolant), sa date de décollage a été repoussée, jusqu’à arriver fin 2021. La pandémie de covid a contribué à bouleverser ce calendrier.

Hubble aussi s’est fait attendre

Les années de retard se sont accumulées pour le JWST, mais il n’est pas le seul à avoir connu ce sort. Le vénérable Hubble a également pris du retard (certes, moins que le JWST) et a dû être repoussé, avant d’être enfin lancé dans l’espace pour y immortaliser les superbes images du ciel dont on dispose aujourd’hui.

Voici une chronologie succincte des deux projets, celui du Hubble et celui du JWST :

HubbleJames-Webb
Lancement du projet (groupe de travail)19741989
Nom officiel19832002
Début de la construction19782004
Lancement dans l’espace19902021 (?)

Si on étend la perspective, il faut même remonter aux années 1940 pour retrouver les premières mentions de l’intérêt d’un télescope spatial comme Hubble. Le projet a officiellement été approuvé par le Congrès des États-Unis en 1977. L’entraînement des astronautes pour réparer Hubble dans l’espace a été entamé deux ans plus tard. En 1983, l’observatoire a reçu son nom officiel : le « Large Space Telescope » est devenu le « Hubble Space Telescope ».

Source : Nino Barbey pour Numerama
Position du JWST et de Hubble dans l’espace, par rapport à la Terre. // Source : Nino Barbey pour Numerama

Une catastrophe survenue en 1986 a obligé à repousser le lancement de Hubble dans l’espace. Le 28 janvier, la navette spatiale américaine Challenger s’est désintégrée, un peu plus d’une minute après son décollage. Le programme reposant sur cette navette a été interrompu pendant 2 ans et demi, ce qui a contribué à reporter le départ de Hubble. Les vols pour le lancer et le réparer dans l’espace ne pouvaient pas être envisagés sereinement.

C’est finalement le 24 avril 1990 que Hubble a été lancé, lors de la mission STS-31. Cinq astronautes ont décollé à bord de la navette spatiale Discovery et sont parvenus à mettre sur orbite le nouvel observatoire phare des États-Unis dans l’espace. Qui est toujours fonctionnel, plus de 30 ans plus tard, bien qu’il lui arrive parfois de tomber en panne. Mais si plus aucun humain n’a touché Hubble depuis 12 ans, la Nasa arrive encore à le réparer.