La plupart des abeilles européennes sont jaunes et noires, mais dans d'autres régions du monde, on trouve d'autres couleurs. D'où viennent les couleurs des abeilles et des bourdons ?

On se représente en général les abeilles et les bourdons avec un abdomen jaune et noir. Mais il existe en réalité bien davantage de motifs en fonction des espèces… selon la région du monde qu’elles habitent. Comment expliquer les couleurs des abeilles, leurs variations d’une région à l’autre ?

Une équipe de recherche s’est penchée sur les explications génétiques, dans une étude publiée dans Genome Biology and Evolution. On savait déjà, grâce à de précédents travaux, qu’un gène de type Hox appelé Abdominal-B était à l’origine des variations de couleur sur l’abdomen de ces insectes. Mais cette nouvelle étude identifie plus précisément les gènes qui génèrent la pigmentation des abeilles.

Pour ce faire, l’équipe s’est penchée sur une espèce de bourdon : le Bombus melanopygus (ou bourdon à croupion orange — car son croupion est vraiment orange).

Le mimétisme des abeilles

L’équipe de recherche a découvert que le gène Hox précédemment identifié était relié non pas à une seule enzyme de couleur, mais à plusieurs gènes de mélanines (pigments biologiques), notamment deux « bouquets » de gènes en particulier : l’un exprimant de l’eumélanine, exprimant de la pigmentation noire, l’autre de la phéomélanine, exprimant des couleurs jaune, orange, rouge.

« En comprenant ces gènes, nous avons maintenant la possibilité d’examiner tant d’espèces d’abeilles différentes et la façon dont elles se sont diversifiées. Donc, ce n’est pas un cas où une fois que nous avons terminé ici, nous avons totalement fini. Étant donné la diversité de ces abeilles, il y a tellement de choses qui peuvent être faites avec cette découverte. Ce n’est que la première étape », expliquent les scientifiques.

Une abeille. // Source : Pixabay

Cette découverte ne répond qu’en partie au « pourquoi ». Lorsque des espèces d’abeilles et de bourdons sont de couleur jaune et noire, c’est parce que ces gènes s’expriment. Certes, mais alors pourquoi ces couleurs spécifiquement se sont-elles généralisées ?

Comme l’expliquent les auteurs dans un commentaire de leur étude, il s’agit d’un phénomène appelé mimétisme, qui advient au cours de l’évolution. Plusieurs espèces d’abeilles vont être amenées à adopter les mêmes couleurs que les espèces congénères dans la région qu’elles partagent. « Lorsque plusieurs espèces imitent les motifs de leurs congénères, elles avertissent les prédateurs potentiels d’une région donnée que, lorsqu’ils voient ces couleurs, une piqûre douloureuse peut s’ensuivre. »

Ce mimétisme s’explique effectivement par une nécessaire protection. D’ailleurs, les espèces mimétiques ne sont pas toujours dangereuses par nature, et ce mimétisme sert à faire croire aux prédateurs qu’elles le sont, adoptant la couleur de proies qui sont vraiment dangereuses. Or, c’est bien souvent les couleurs solaires, du jaune au rouge, qui expriment ce danger, à l’image des guêpes pour ce type d’insectes.

Si dans une région comme l’Europe de l’Ouest, les abeilles adoptent presque toutes ces mêmes couleurs jaunes et noires, à l’image des guêpes qui ont ces couleurs, on trouve d’autres régions du monde où les abeilles vont partager d’autres palettes, avec davantage de noir, d’orange, de rouge ou de blanc par exemple, en partageant un motif mimétique différent d’alerte commune.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo