Mi-septembre, la fusée Falcon 9 de SpaceX s'envolera dans l'espace pour une mission un peu particulière : faire voyager des civils dans l'espace pendant quelques jours.

C’est la dernière ligne droite pour la mission Inspiration4. Dans quinze jours, une fusée Falcon 9 opérée par SpaceX partira des États-Unis pour transporter quatre astronautes dans l’espace, à bord du vaisseau de transport Dragon. Sauf coup de théâtre, c’est le 15 septembre que le lanceur décollera. Une opération somme toute classique pour une entreprise qui effectue des dizaines de tirs chaque année.

Mais ce caractère banal n’est qu’une apparence : la mission Inspiration4 a une particularité que n’avaient pas les autres décollages organisés par SpaceX. La capsule ne va accueillir que des civils. Ils ont certes reçu une formation expresse pour ne pas être trop perdus dans le cockpit, mais ce ne sont pas des astronautes professionnels. Pour des raisons évidentes, le vol sera supervisé au sol.

Inspiration4
Les quatre civils, à droite. // Source : Inspiration4

Ultimes étapes avant le jour J

Dans un communiqué paru le 3 septembre, les équipes d’Inspiration4 font savoir qu’ils ont bouclé la veille, avec leur partenaire SpaceX, l’examen visant à déterminer le niveau de préparation du vol. Ils ont passé en revue la fusée Falcon 9, le vaisseau spatial Dragon, les systèmes au sol, les moyens de récupération, la formation de l’équipage et le système de vol habité. Tout est d’équerre.

« À l’issue de la revue d’aptitude au vol, les équipes se préparent en vue d’un lancement pour le mercredi 15 septembre depuis le complexe de lancement 39A du Centre spatial Kennedy de la Nasa, en Floride. Une possibilité de lancement de repli est disponible le jeudi 16 septembre UTC. Les deux fenêtres de lancement de 24 heures débutent à midi » est-il indiqué. En métropole, il sera alors 14h.

Une vue d’artiste de ce que doivent voir les astronautes en herbe. // Source : SpaceX

Les prochaines étapes consistent à acheminer l’équipage des quatre civils sur le site — le transfert sur zone est prévu pour le 9 septembre « pour commencer les derniers préparatifs de sa mission ». Par ailleurs, environ trois jours avant le tir, la fenêtre de tir sera resserrée à une durée cinq heures, en fonction des conditions météorologiques. Le vol doit durer près de trois jours en orbite.

L’identité des quatre astronautes en herbe est connue depuis longtemps : un premier siège a été attribué automatiquement à Jared Isaacman, patron de l’entreprise Shift4 Payments, car c’est lui qui a financé le voyage et payé le ticket pour ses trois compagnons de route. Il assumera le rôle de commandement de bord. Jared Isaacman a une relative expérience de pilote d’avion.

Quant aux trois autres places, elles ont été distribuées à Hayley Arceneaux, une soignante officiant au St. Jude Children’s Research Hospital qui a échappé à un cancer des os lors de son enfance, à Sian Proctor, une professeure en géologie et planétologie qui a suivi par le passé à un processus de sélection pour rejoindre la Nasa, et à Christopher Sembroski, un ancien militaire, vétéran de l’Air Force, spécialisé en électronique.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo