Vous pouvez simuler l'avenir de la planète sur cet atlas en fonction de différents facteurs : quel degré de réchauffement, quelle période, etc. Cela fonctionne aussi pour l'élévation du niveau de la mer. De quoi bien visualiser le problème.

La première partie du sixième rapport du GIEC a été publiée ce 9 août 2021. Celui-ci dresse un constat alarmant sur l’impact des activités humaines sur le climat de la Terre. Le rapport montre que le rythme du dérèglement et du réchauffement est inédit depuis au moins 2 000 ans, et que nombre des conséquences sont irréversibles. Mais, loin d’être pessimiste, le document rappelle aussi que des actions sont encore possibles — à court terme, en revanche.

Prendre conscience de tels changements à l’échelle planétaire peut s’avérer parfois difficile. Le GIEC a donc mis en place, en parallèle du rapport, un atlas interactif. Attention, ce site est exclusivement en anglais.

À vous de simuler l’avenir de la planète

Sur ce site, vous aurez d’abord une petite mappemonde tournante, à droite, et en sélectionnant les degrés, vous pourrez observer le réchauffement s’opérer sur le globe à mesurer que la température générale augmente. Il est également possible de tester l’impact du réchauffement sur le niveau des précipitations.

Ici, une simulation de l’élévation du niveau de la mer à l’horizon 2100 // Source : GIEC

Mais il ne s’agit là que d’un aperçu de l’atlas. Si vous cliquez, plus bas, sur le bouton « Regional Information », vous aurez accès à toute la carte et à une multitude de fonctionnalités pour observer les évolutions possibles du climat — et les conséquences. Certaines catégories sont un peu techniques, il vous faudra donc maîtriser un peu l’anglais pour vous aider du guide d’utilisation.

En revanche, vous pouvez aisément parcourir un minimum les simulations, en sélectionnant différents facteurs, notamment dans deux sections :

  • « Variable » : quel critère vous voulez voir évoluer, à savoir les températures, l’acidification des océans, la montée du niveau de la mer, les précipitations… ;
  • « Value and Period » : soit vous simulez en fonction d’une température de réchauffement (1,5 degré, 3 degrés…), soit en fonction d’une période de temps donnée (court terme, moyen terme, long terme).

Ce type d’outils permet de s’approprier ces projections, pour mieux en saisir l’ampleur globale.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo