Le tourisme spatial à bord de l'ISS reprend et SpaceX entend en être : l'entreprise américaine assurera quatre missions de transport au profit de civils entre 2022 et 2023.

Ax-1, Ax-2, Ax-3 et Ax-4. Derrière ces noms de code se cachent les prochains vols privés vers la Station spatiale internationale opérés par SpaceX. Dans un communiqué paru le 2 juin, le spécialiste du transport spatial annonce la signature d’un deal avec la société américaine Axiom Space pour organiser des séjours touristiques de quelques jours à bord de l’ISS. La première mission, Ax-1, est prévue en janvier 2022.

Plus précisément, c’est la participation de SpaceX aux trois missions suivantes (Ax-2, Ax-3 et Ax-4) qui est confirmée avec l’annonce du 2 juin. On sait déjà depuis mars 2020 que le groupe fondé en 2002 par Elon Musk assurera le vol pour la mission Ax-1, avec une fusée Falcon 9. Prévu initialement pour la fin 2021, le décollage a été décalé de quelques mois en raison de contraintes de calendrier.

Crew Dragon
C’est via une capsule Crew Dragon que les astronautes accéderont à l’ISS. // Source : Nasa

Les missions Ax-2, Ax-3 et Ax-4 doivent survenir entre janvier 2022 et 2023, sans plus de précision. L’accès à l’ISS dépend de divers paramètres, comme le nombre de passagers à bord, la rotation des astronautes, les autres voyages touristiques vers l’ISS (la Russie aussi propose des séjours dans l’espace), la préparation de la fusée assurant le transport, la trajectoire de l’ISS et la disponibilité du pas de tir.

Présence systématique d’un astronaute aguerri à bord

À chaque fois, quatre personnes seront transportées, mais il n’y aura en fait que trois touristes. Tous recevront un entrainement accéléré de la Nasa et de SpaceX afin qu’ils aient en tête les connaissances de base pour ne pas faire n’importe quoi là-haut. Cela inclut des exercices pour enfiler et retirer les combinaisons, entrer et sortir des vaisseaux spatiaux, connaître le fonctionnement de la Falcon 9, de la navette Dragon et de l’ISS, des simulations et, aussi, une formation aux situations d’urgence.

Le quatrième siège sera occupé par un astronaute professionnel. Ce sera Michael López-Alegría pour Ax-1. À 63 ans, il a à son actif près de 258 jours dans l’espace et 10 sorties extravéhiculaires pour un total de presque 68 heures. Il a participé à trois missions avec la navette spatiale américaine et effectué un séjour dans l’ISS, via Soyouz. Naturellement, il sera le commandant pendant le vol.

Peggy Whitson
Peggy Whitson, en 2007. Elle rejoindra l’ISS en 2022, cette fois pour accompagner des touristes à bord. // Source : Nasa

La mission suivante sera commandée par Peggy Whitson. Elle aussi est très aguerrie : plus de 665 jours dans l’espace, 10 sorties extravéhiculaires pour un total de 60 heures et trois séjours dans l’ISS. Elle a détenu pendant un temps le record de la femme étant restée le plus longtemps dans l’espace au cours d’une seule mission. Elle est aussi l’Américaine qui est restée le plus longtemps dans l’espace, tout court.

SpaceX a déjà démontré à trois reprises sa capacité à conduire des vols habités : un au printemps 2020, avec deux astronautes américains, lors d’un vol d’essai visant à qualifier l’entreprise pour ce genre de mission, et deux autres à l’automne 2020 et au printemps 2021, avec à chaque fois quatre personnes à bord : des astronautes de la Nasa, mais aussi des astronautes d’agences spatiales partenaires.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo