En accord avec la Nasa, Axiom Space vise début 2022 pour transporter des civils dans l'ISS. Ce vol se fera en partenariat avec SpaceX.

Envisagés initialement pour la fin 2021, les vols touristiques opérés par SpaceX et Axiom vers la Station spatiale internationale ne se dérouleront finalement pas avant début 2022 — dans le meilleur des cas. Le communiqué du 10 mai de l’entreprise Axiom Space établit en effet un nouveau calendrier, en accord avec l’agence spatiale américaine. La mission, Ax-1, comportera au total quatre astronautes.

L’ajustement du calendrier du vol dépend de multiples facteurs, à commencer par le degré de préparation des quatre prochains voyageurs, de la place à bord de l’ISS, de son orbite, de la disponibilité du lanceur qui sera chargé de les transporter — en l’occurrence, une fusée Falcon 9 –, des activités à bord de la Station et, aussi, des éventuels autres voyages touristiques vers l’ISS, notamment menés par la Russie.

Un séjour de huit jours dans l’espace

Dans le cas de la mission Ax-1, le décollage doit survenir depuis le centre spatial Kennedy, en Floride — c’est de là que partent les missions Crew opérées par SpaceX pour le compte de la Nasa et d’autres agences spatiales partenaires. Après un transit de quelques heures, les quatre voyageurs passeront huit jours en orbite dans l’ISS, avant de revenir, en même temps que diverses expériences scientifiques.

Bien que l’équipage sera effectivement composé de quatre membres, il n’y aura en fait que trois touristes à bord. Le quatrième siège sera occupé par un astronaute professionnel, qui officiera en tant que commandant de bord, et pourra assurer l’encadrement des novices — même s’il est prévu de les entraîner à partir de cet été afin de les familiariser avec tout un environnement et des procédures complexes.

Crew Dragon
Les touristes voyageront dans une capsule Crew Dragon de SpaceX. // Source : Nasa

Parce que l’ISS est avant tout un laboratoire spatial, et qu’il ne s’agit pas de perturber le planning des autres astronautes, Axiom Space indique qu’il se coordonnera avec la Nasa. Thomas Pesquet, l’actuel astronaute français à bord de l’ISS, ne croisera pas ces quatre voyageurs. Sa mission spatiale, démarrée fin avril, doit durer six mois. Son retour sur Terre est donc attendu pour la fin de l’année.

La mission Ax-1 menée en 2022 par Axiom Space ainsi que les projets de tourisme spatial prévus par la Russie vont renouer avec une certaine pratique qui était en vogue dans les années 2000. Entre 2001 et 2009, plusieurs navettes ont eu lieu entre l’ISS et la Terre pour acheminer de riches terriens. En tout, il y a eu sept personnes n’étant pas des astronautes de carrière qui ont pu séjourner un temps sur l’ISS.

Les activités spatiales d’Axiom Space ne se réduisent cependant pas à des missions touristiques en partenariat avec SpaceX. L’entreprise poursuit également une toute autre activité, celle de fabriquer des modules habitables pour l’ISS. Un premier modèle doit d’ailleurs en principe être déployé en 2024. Plusieurs autres modules pourraient ensuite suivre, si le premier essai est concluant.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo