SpaceX et la Nasa ont supervisé le 5 avril la relocalisation de la capsule Crew Dragon de la mission Crew 1. Amarrée à la Station spatiale internationale, elle a changé de port d'amarrage. C'était une première pour un engin commercial.

Ce lundi 5 avril 2021, un drôle de ballet spatial a eu lieu au-dessus de nos têtes, à près de 400 kilomètres d’altitude. En effet, c’est au cours de cette journée que la capsule Crew Dragon amarrée à la Station spatiale internationale (ISS) s’est séparée d’un des modules de l’ISS — le module Harmony — pour se repositionner sur ce même module, mais à un tout autre endroit.

La Nasa a confirmé que la manœuvre avait été réalisée comme prévu. L’agence spatiale a assuré un suivi en direct de cet événement. Il est encore possible de le revoir.

  • Quand ? Le lundi 5 avril 2021, à partir de 12h (heure de Paris). La capsule s’est décrochée à 12h30 puis s’est de nouveau accrochée au module à 13h08.
  • Où ? Sur la chaine YouTube de la Nasa.
  • Quoi ? Le déplacement de la capsule Crew Dragon au niveau d’un module de l’ISS.

Cette manœuvre a pour but de faire de la place dans la zone en prévision de l’arrivée, à la fin du mois d’avril normalement, d’un nouvel équipage à bord de l’ISS, dans le cadre de la mission Crew-2. L’astronaute Thomas Pesquet, qui fait partie du voyage, l’a rappelé il y a encore quelques jours, lors d’une séance photo le mettant en scène avec ses collègues, avec la combinaison sur le dos.

La capsule Crew Dragon change de port

L’opération qui était prévue avec la capsule Crew Dragon, qui est désignée par le nom de code Resilience, a donc consisté à la détacher du module Harmony au niveau du port d’amarrage situé tout à l’avant du module pour la fixer sur un autre port, qui se trouve en position zénithale. En clair, la capsule Resilience, qui était alignée dans la longueur du module Harmony, s’est retrouvée en perpendiculaire.

Harmony est le module qui est plongé dans l’ombre sur la photo ci-dessus, au-dessus du long cylindre qui relie les panneaux solaires à gauche et à droite. // Source : Marshall Space Flight Center

Pendant le déplacement de Resilience, les quatre astronautes de la mission Crew-1, qui sont donc à bord de la Station spatiale internationale, se trouvaient à l’intérieur. C’est ce qu’indiquait Michael Hopkins, dans un message publié sur Twitter le 1er avril : « Nous ferons un petit tour dans Dragon pour passer du port avant Harmony au port zénithal Harmony afin de faire de la place à nos nouveaux compagnons d’équipage ! »

Il s’avère que ce ballet autour de l’ISS était une première pour un vol commercial — puisque la capsule est fournie par SpaceX. L’agence spatiale américaine n’a pas manqué de le faire remarquer dans son communiqué : « Il s’agira du premier déplacement d’un port à l’autre pour un vaisseau spatial Crew Dragon ». C’était donc une nouvelle première, pour SpaceX et pour les vols commerciaux en général.

Les équipages des missions Crew 1 et 2 devraient à peine se croiser, dans la mesure où le départ de Crew 2 est planifié pour le 22 avril. En ce qui concerne les astronautes de Crew 1, ils doivent quitter l’ISS et retourner sur Terre vers la fin avril ou au début du mois de mai. Michael Hopkins pourra ainsi retrouver une chambre digne de ce nom, lui qui a été obligé de dormir justement dans Resilience, faute de place ailleurs.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo