À bord de la Station spatiale internationale, 6 cabines font office de chambres pour les astronautes. L'équipage actuel de l'ISS est composé de 7 membres. Où dort celui qui n'a pas de chambre attitrée ?

La mission Crew-1 est entrée comme prévu à la mi-novembre dans l’ISS, à bord d’une capsule Crew Dragon de SpaceX. L’arrivée de l’équipage porte le nombre d’astronautes présents dans la Station spatiale internationale à 7 occupants. L’expédition 64 est composée de 3 membres d’équipage arrivés à bord du Soyouz MS-17 (les Russes Sergueï Ryjikov et Sergueï Koud-Skvertchkov, l’Américaine Kathleen Rubins), ainsi que des 4 membres arrivés à bord du Crew Dragon (les Américains Michael Hopkins, Victor J. Glover et Shannon Walker, le Japonais Soichi Noguchi).

Or, comme l’explique la Nasa sur son site, l’espace de vie et de travail à bord de l’ISS représente à peu près la taille d’une maison, avec 6 « chambres » (qui ressemblent en fait à de petites cabines). Pour un équipage total de 7 personnes, c’est un peu juste. Comment les astronautes font-ils pour tous et toutes dormir à bord de l’ISS en ce moment ? La réponse a été apportée lors d’une conférence de presse organisée avant le lancement de la mission Crew-1, a rapporté le Washington Post.

Michael Hopkins. // Source : Flickr/CC/Nasa Johnson (photo recadrée)

L’un d’eux dort à bord de la capsule « Resilience »

C’est Michael Hopkins qui ne dort pas à proprement parler dans la station, mais à l’intérieur du vaisseau à bord duquel il y est arrivé : dans la capsule Crew Dragon, qui a été surnommée « Resilience » pour la mission Crew-1 (en référence à la pandémie de coronavirus).

Au cours de la conférence de presse, l’astronaute a précisé qu’il était prévu d’envoyer une nacelle supplémentaire pour qu’il puisse lui aussi dormir sans flotter dans la station. Mais, ne sachant pas quand ce sac de couchage doit arriver, il a fallu explorer d’autres possibilités pour s’assurer que tous les membres de l’équipage pourraient dormir correctement. D’où l’idée d’utiliser la capsule amarrée à la station.

L’astronaute a déjà eu l’occasion de piquer un somme dans cet habitacle, au cours de son voyage aller vers l’ISS. L’équipage de la mission Crew-1 a dormi pendant 8 heures dans le Crew Dragon. « C’était une très belle nuit à bord de Resilience », a commenté Michael Hopkins — tant mieux, car il devra sans doute en passer encore d’autres au sein de cette chambre improvisée.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo