Un mystérieux monolithe a été installé entre 2015 et 2016. Un internaute a évidemment déjà réussi à le localiser dans le désert du Utah, en utilisant Google Earth.

L’année 2020 peut-elle encore nous surprendre ? On dirait bien que oui. Un monolithe en métal de 3 mètres de haut a été découvert dans le désert du Utah, aux États-Unis. Il ressemble à l’imagerie SF de l’artéfact extraterrestre typique, en faisant plus particulièrement penser à 2001 L’Odyssée de l’Espace. Ce n’est évidemment pas réellement un objet alien. Il s’agit surtout d’une sorte d’« œuvre » humaine que quelqu’un aurait déposé ici en espérant surprendre le monde le jour de la découverte. C’est plutôt réussi de ce point de vue, tant le monolithe fascine.

L’équipe à l’origine de la découverte, qui travaille pour le département de la sécurité publique du Utah, a expliqué n’avoir « aucune indication évidente de qui aurait pu mettre le monolithe ici » — de quoi alimenter encore plus les fantasmes. L’État a par ailleurs refusé de révéler l’emplacement de la sculpture, précisant qu’il vaut mieux éviter que des gens essayent de s’y rendre — les lieux étant reculés, potentiellement dangereux. Le bureau local de gestion des terres a également tenu à rappeler non sans humour qu’«  utiliser, occuper, ou développer les environnements publics ou leurs ressources sans autorisation est illégal, qu’importe de quelle planète vous venez. »

Le monolithe a été découvert fin novembre 2020. Il est apparemment installé là depuis 2016. // Source : Utah Department of Public Safety Aero Bureau

Quoi qu’il en soit, il n’en fallait pas plus pour que certains internautes, intrigués par ce monolithe métallique, enquêtent par eux-mêmes pour trouver l’emplacement et essayent de comprendre sa composition et sa provenance.

La méthode d’enquête

À peine une journée après l’annonce, un utilisateur de Reddit a réussi à retrouver la localisation exacte de l’objet. Sur le réseau social, il détaille son impressionnant processus de recherche. Il s’est entièrement basé sur les images et la vidéo qui ont été publiées, puis a exploré le désert avec Google Earth Pro. Il a examiné et identifié le type de roche (du grès), la couleur (rouge et blanc — pas de stries noires comme sur les falaises plus élevées de l’Utah), la forme (plus arrondie, indiquant une zone plus exposée et de l’érosion), la texture du sol du canyon (roche plate et inclinée indiquant la hauteur d’un bassin versant avec de l’eau peu fréquente), et la plus grande falaise/mesa dans le fond supérieur d’une des photos. «  J’ai pris tout cela et je l’ai aligné avec le temps de vol et la trajectoire de l’hélicoptère », explique-t-il.

L’internaute a pu identifier une première zone. Il lui a alors fallu « environ 30 minutes » de vérifications aléatoires autour de la jonction entre la rivière Green et la rivière Colorado jusqu’à trouver un type de terrain correspondant à ce qu’il avait identifié. Puis, il lui a fallu « encore 15 minutes pour trouver le canyon exact ». Il est donc possible, grâce à cet internaute, de retrouver l’emplacement du monolithe via Google Earth. Il est également dorénavant référencé dans Google Maps sous le nom « Utah Metal Monolith ».

Une fois l’emplacement retrouvé, dater l’installation du monolithe est facile : il suffit de remonter dans l’historique des images satellite sur Google Earth Pro. Il n’y a aucune trace de l’objet avant 2015, puis il apparaît très nettement sur des enregistrements datant d’octobre 2016.

Le lieu étant maintenant identifié, il n’aura pas fallu bien longtemps avant que les premiers curieux se rendent sur place notamment pour instagrammer le monolithe. Si les visites venaient à se multiplier, ce n’est pas forcément une bonne nouvelle pour la biodiversité locale — où l’on trouve notamment une espèce de moutons à cornes.

Une capture du monolithe sur Google Maps // Source : Flèche Numerama

Qui est à l’origine de l’objet ?

La personne à l’origine de la sculpture ne s’est pas déclarée à l’heure actuelle, malgré le buzz. Il est possible que ce soit une référence à 2001 L’Odyssée de l’Espace, comme le suppose le pilote de l’hélicoptère transportant l’équipe de découverte. Dans les livre d’Arthur C. Clarke, comme dans la célèbre adaptation, d’imposants monolithes métalliques sont des machines créées par une civilisation extraterrestre. L’esthétique du monolithe trouvé dans le Utah ne correspond pas tellement au film 2001, où les monolithes sont noirs et n’ont pas une surface sous forme de miroir ; par contre, dans le livre, ils sont quasiment transparents (et visibles surtout quand ils sont actifs…), ce qui est quelque peu l’effet que semble essayer de renvoyer la sculpture de métal trouvée dans le désert.

Certains internautes se sont demandés si ce n’était pas plutôt une performance de Petecia Le Fawnhawk, qui dispose des sculptures modernes dans le désert. Mais celle-ci a nié auprès de The Verge être la créatrice de cette œuvre. Pour des critiques d’art, relayés par le NY Times, il pourrait s’agir d’une sculpture de John McCracken. Bien qu’il soit décédé en 2011, le monolithe ressemble énormément à certaines de ses réalisations.

Le mystère des initiateurs derrière le projet reste complet, mais de nombreux utilisateurs de Reddit essayent en tout cas de déchiffrer la façon dont le monolithe a pu être installé et de quoi il est. Certains ont par exemple repéré, en analysant la vidéo, que l’on peut « voir les cicatrices de la scie laissées par celui qui l’a installé  » ou encore les emplacements des clous — ou des rivets plus spécifiquement — qui le maintiennent en place (notons que dans la saga 2001, les monolithes sont plutôt enterrés sous la surface). Il semblerait enfin qu’il soit composé de tôle.

Crédit photo de la une : Utah Department of Public Safety Aero Bureau

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo