Le rover Perseverance évolue dans l'espace interplanétaire, en direction de Mars. L'un de ses microphones a pu réaliser un enregistrement du bruit de ses rouages pendant ce voyage.

Perseverance a fait plus de la moitié du voyage vers Mars. Le rover de la Nasa, qui doit atterrir vers le 18 février 2021 sur la planète rouge, est suivi avec attention par les scientifiques de l’agence spatiale tandis qu’il évolue dans l’espace interplanétaire. Vous pouvez d’ailleurs écouter le son du rover, enregistré lors d’un contrôle des instruments, a indiqué la Nasa le 18 novembre 2020.

L’agence précise que son rover martien est le premier qu’elle a équipé de microphones. L’un d’eux est dédié au suivi de l’instrument SuperCam (qui doit permettre d’étudier la composition chimique des roches martiennes), tandis que l’autre doit servir à suivre l’atterrissage de Perseverance — « entry, descent and landing », d’où le nom de « microphone EDL ». C’est celui-ci qui a enregistré ce bref fichier audio, d’une minute, le 19 octobre dernier.

Vibrations mécaniques

Cet enregistrement a été réalisé lors d’une vérification du système de la caméra et du microphone pendant le vol vers Mars. Intercepter une transmission auditive dans l’espace n’est pas aisé, souligne l’agence spatiale. D’où viennent ces bruits de rouages que l’on entend ? L’agence explique que lorsque les ondes sonores traversent des objets solides, sous forme de « vibrations mécaniques », elles peuvent être enregistrées par des composants électriques, et ainsi transformées en signaux électriques.

Position du microphone. // Source : NASA/JPL-Caltech, annotation Numerama

La captation de ces bruits a une véritable utilité pour les équipes de la mission, qui peuvent s’en servir pour s’assurer que les systèmes fonctionnent bien et qu’ils seront en mesure d’enregistrer les sons lors de l’arrivée sur Mars. Cet objectif n’est pas essentiel : si des sons ne sont pas enregistrés lors de l’atterrissage, cela ne compromettra pas la mission. Mais la tentative sera menée, et n’obtenir ne serait-ce qu’un seul instant de l’atterrissage en audio serait déjà une bonne nouvelle.

Si tout se passe comme prévu, Perseverance entrera dans l’atmosphère de Mars le 18 février prochain. Quelques secondes plus tard, il se posera dans un lieu qui n’a pas été choisi au hasard : le cratère Jezero. Il entamera alors sa mission, dont l’un des principaux objectifs est de collecter des échantillons du sol martien dans une perspective microbiologique.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo