Les conditions sont favorables pour admirer l'éclat de Mars en ce moment. Ce mardi 13 octobre 2020, la planète est à l'opposition : quand le Soleil se lève, elle se couche, et inversement.

C’est l’un des phénomènes astronomiques notables du mois : Mars est à l’opposition ce mardi 13 octobre 2020. L’événement survient quelques jours après le périgée de la planète rouge, qui a eu lieu le 6 octobre. Grâce à ce rapprochement avec la Terre, Mars est observable dans des conditions assez inédites en ce moment.

Lorsqu’une planète est à l’opposition, cela signifie qu’elle est à l’opposé du Soleil, vu depuis la Terre. « La planète Mars se lèvera le 13 octobre 2020 sur l’horizon est au moment où le Soleil se couchera à l’ouest et elle ira se coucher derrière l’horizon ouest au moment où le Soleil se lèvera vers l’est », explique l’Institut de mécanique céleste et de calcul des éphémérides (IMCCE) dans sa newsletter. Au moment de l’opposition, une planète se trouve donc à ce moment-là de son orbite au plus près de la Terre. La situation correspond au schéma de gauche, sur l’illustration suivante.

À gauche, l’opposition de Mars. À droite, Mars en conjonction. // Source : Nasa

Comme le fait remarquer la Nasa, Mars est à l’honneur en ce mois d’octobre. Du fait de son opposition et sa proximité avec la Terre, « Mars surpasse Jupiter en tant que 3e objet le plus brillant du ciel nocturne », précise l’agence sur Twitter, derrière la Lune et Jupiter. Habituellement, Jupiter est le 3e objet le plus brillant du ciel. « Cette année, le passage le plus proche de Mars avec la Terre se produit juste une semaine avant l’opposition le 13 octobre, donnant à la planète rouge sa plus grande taille apparente de la décennie », peut-on lire sur le blog de la Nasa.

La planète est haute sur l’horizon

À cela, on peut ajouter le fait que la position de Mars est également haute sur l’horizon. Comme l’indique l’IMCCE, ceci est généralement un « gage de ciel moins perturbé, moins turbulent », propice aux belles images détaillant la surface martienne, pour celles et ceux qui voudraient tenter d’en profiter pour immortaliser l’astre. « Lors des deux précédentes oppositions (2016 et 2018), Mars était basse sur l’horizon et les conditions d’observation n’étaient pas favorables pour une belle observation », ajoute l’institut.

Tous ces facteurs réunis contribuent à faire de Mars un astre resplendissant et brillant en ce moment, dans le ciel automnal. Car bien sûr, la planète n’est pas à observer uniquement le jour de son opposition. Étant donné que la taille et l’éclat de Mars varient faiblement avant et après le 13 octobre, la planète peut être admirée tout au long du mois. Il vaut mieux en profiter, lorsque la météo est clémente, car la prochaine opposition n’aura pas lieu avant deux ans.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo