La comète C/2020 F3 (NEOWISE) a été photographiée par la sonde solaire Parker. Les données permettent de voir plus nettement les queues de cette belle comète, qui est actuellement visible à l'œil nu.

La superbe comète C/2020 F3 (NEOWISE) n’est pas seulement photographiée depuis la Terre ferme. La Nasa a présenté une image de l’objet, obtenue depuis l’espace, le 10 juillet 2020. Le cliché a été pris quelques jours plus tôt, le 5 juillet, par la sonde solaire Parker.

Comme l’explique l’agence spatiale, la sonde était au bon endroit pour immortaliser C/2020 F3, aussi surnommée comète NEOWISE, de façon unique. Grâce à sa position, la sonde Parker a pu voir la comète et les deux queues laissées dans son sillage, à un moment où elle était particulièrement active. La photo a été prise peu après le périhélie, c’est-à-dire le moment où la comète était au plus proche du Soleil.

La comète NEOWISE le 5 juillet 2020. // Source : NASA/Johns Hopkins APL/Naval Research Lab/Parker Solar Probe/Brendan Gallagher (photo recadrée)

Le cliché ci-dessus correspond aux données obtenues (et non traitées) par WISPR, l’un des instruments scientifiques à bord du satellite — il s’agit d’une caméra grand-angle, qui sert à obtenir des images de la couronne solaire. La sensibilité de cet instrument permet de bien voir les détails dans les queues des comètes. Ici, le Soleil est en dehors du cadre de l’image (sur la gauche).

De quoi sont composées les queues de la comète ?

L’autre image présentée par la Nasa (et visible au tout début de cet article) est une version traitée de ce que la sonde a observé. Le contraste est augmenté pour montrer davantage de détails sur les deux queues de C/2020 F3 (NEOWISE). La Nasa explique que ces deux structures sont différentes.

  • La queue inférieure, la plus « large et floue » décrit la Nasa, est constituée de poussières, éjectées de la comète.
  • La queue supérieure est formée par des « gaz qui ont été ionisés en perdant des électrons dans la lumière intense du Soleil ».

Les images de WISPR pourraient aider les scientifiques à estimer la taille des grains dans la première queue, ainsi que la vitesse à laquelle ils sont éjectés par la comète. Quant à la deuxième queue, les clichés semblent montrer que cette structure pourrait elle-même être divisée en deux parties. Autrement dit, C/2020 F3 (NEOWISE) aurait deux queues d’ions, en plus de sa queue de poussières. De plus amples recherches sont nécessaires pour vérifier cette hypothèse.

La comète est toujours visible à l’œil nu. Depuis le 10 juillet, l’objet est devenu circumpolaire, ce qui signifie qu’il est visible toute la nuit. Les plus belles photos déjà prises de la comète NEOWISE montrent que le spectacle est à la hauteur des attentes.

Partager sur les réseaux sociaux

La suite en vidéo