Le visiteur interstellaire Borisov a été photographié une nouvelle fois. L'observatoire Gemini a présenté cette belle image, sur laquelle on voit la comète avec une galaxie spirale en arrière plan.

Une nouvelle image de la comète interstellaire Borisov a été présentée par l’observatoire Gemini le 22 novembre 2019. Le visiteur interstellaire a été photographié pendant la nuit du 11 au 12 novembre. L’image est poétique : Borisov apparaît juste à côté d’une belle galaxie spirale, donnant presque l’impression que la comète est dirigée vers elle.

La comète Borisov apparaît comme un petit rond blanc. Elle est reconnaissable à la traînée de poussière laissée dans son sillage. Le gaz que Borisov émet a déjà été détecté, une première pour une comète interstellaire. Lorsque la photographie a été prise, la galaxie (identifiée sous le nom « 2dFGRS TGN363Z174 ») se trouvait en arrière plan.

La dernière image de la comète Borisov prise par l’observatoire Gemini. // Source : NSF’s National Optical-Infrared Astronomy Research Laboratory/NSF/AURA/Gemini Observatory

Le cliché aide les scientifiques à étudier l’évolution de la comète, qui est en train de s’approcher du Soleil. Tout semble se passer comme prévu : le visiteur interstellaire Borisov réagit exactement comme n’importe quelle comète du système solaire qui se rapprocherait de l’étoile. « Le gaz est en train d’être vaporisé et le nuage de gaz […] s’agrandit et s’éloigne du Soleil. Il est rassurant de voir que les comètes venant de l’extérieur de notre système solaire se comportent comme nous l’attendions », explique l’astronome Meg Schwamb, de l’université Queen’s de Belfast, citée dans le communiqué qui présente l’image.

Trois images combinées dans cette photo de la comète

Pour obtenir cette image, il a fallu combiner trois photographies différentes car le mouvement de la comète est très rapide. Réussir à photographier la comète Borisov est essentiel pour analyser ses caractéristiques et voir en quoi elle diffère ou ressemble aux comètes que nous connaissons dans le système solaire. L’observatoire Gemini avait publié l’une des premières images de l’objet, immortalisé au début du mois de septembre.

Le visiteur interstellaire doit arriver au point de sa trajectoire le plus proche du Soleil le 8 décembre prochain. La comète se trouvera alors à une distance estimée à 300 millions de kilomètres. Même s’il ne sera pas possible de l’observer dans le ciel, son approche sera importante pour les scientifiques. Borisov est le deuxième visiteur interstellaire connu après Oumuamua : tous deux sont très différents. Quand Oumuamua avait été repéré, il s’éloignait déjà de nous. La détection plus précoce de Borisov est une aubaine pour étudier un objet venu de l’extérieur du système solaire.

Partager sur les réseaux sociaux