L'Agence spatiale européenne fait savoir que les tests de qualification du moteur-fusée Vulcain 2.1, qui assurera la propulsion principale de la fusée Ariane 6, ont été bouclés avec succès. Mais d'autres essais sont encore prévus, cette fois avec les autres systèmes propulsifs du lanceur.

C’est une bonne nouvelle pour le Vieux Continent. Le vendredi 27 septembre, l’Agence spatiale européenne a fait savoir que les tests de qualification de moteur-fusée Vulcain 2.1 sont désormais achevés. C’est une nouvelle très importante, car c’est lui qui assurera la propulsion principale de la nouvelle génération des fusées européennes, Ariane 6. Son vol inaugural est d’ailleurs planifié pour la mi-2020.

Pour valider le fonctionnement du Vulcain 2.1, il a fallu cumuler des heures de mise à feu du moteur-fusée. Organisés au sein de l’institut de propulsion spatiale de Lampoldshausen, un centre de recherche opéré par l’agence spatiale allemande DLR, les tests du moteur-fusée en fonctionnement ont duré en tout plus de 4 heures. L’ultime essai de tir statique pour la qualification finale a pris 11 minutes.

Place aux essais combinés

Cela étant, il reste encore du travail à faire pour valider le système propulsif d’Ariane 6. En effet, la fusée a une motorisation complexe : le premier étage est équipé de Vulcain 2.1 et de deux à quatre propulseurs d’appoint P120C (nombre qui varie selon la configuration du lanceur). Quant au second étage, il est manœuvré par le moteur-fusée Vinci. Il va donc falloir procéder aux essais combinés.

Ces propulseurs d’appoint font aussi l’objet d’une campagne de test — il y en a eu deux jusqu’à présent, un en juillet 2018 et un autre en février 2019. Chaque mise à feu a duré 135 secondes, afin de simuler l’effort d’un vol complet. Il est à noter que le propulseur d’appoint P120C constituera par ailleurs le premier étage de Vega C, qui est la prochaine version du lanceur léger européen (la lettre « C » signifiant Commun).

P120C
Un test du P120C en Guyane française. // Source : ESA/CNES/Europropulsion

Vulcain 2.1, en attendant Prometheus

Le moteur-fusée Vulcain 2.1 est la dernière évolution d’un programme imaginé initialement pour Ariane 5, dont le premier vol remonte à juin 1996. Ce Vulcain « 1.0 » a été remplacé par Vulcain 2 lorsque la version ECA d’Ariane 5 est entrée en service. Il s’agit d’une version de la fusée qui est capable de transporter 10 tonnes en orbite géostationnaire, contre la moitié pour la fusée de base. Vulcain 2.1 sera réservé à Ariane 6.

La carrière opérationnelle de ce moteur-fusée devrait durer une dizaine d’années. En effet, ArianeGroup et l’Agence spatiale européenne ont signé fin 2017 un accord pour la conception, la réalisation et le test de deux démonstrateurs Prometheus. Ils préfigureront le futur moteur-fusée européen qui sera embarqué sur les lanceurs du Vieux Continent aux alentours de 2030.

À lire sur Numerama : Ariane 6, Vega-C, Themis, Callisto  : tout savoir sur les futures fusées de l’Europe

Partager sur les réseaux sociaux