Une éclipse lunaire partielle s'est produite le soir du 16 juillet 2019. Si vous n'avez pas pu l'observer, voici les plus belles images qui ont immortalisé l'événement.

La Lune s’est en partie éclipsée dans l’ombre de la Terre le soir du mardi 16 juillet 2019. Les amateurs d’astronomie ont pu contempler une éclipse lunaire partielle dès le lever du satellite. Celui-ci n’était pas très haut sur l’horizon : il fallait donc trouver un lieu d’observation dégagé pour regarder l’événement. Le maximum de l’éclipse a eu lieu à 23h30 environ.

Si vous avez manqué l’événement ou que vous souhaitez raviver son souvenir, plusieurs photographes ont pris soin de l’immortaliser. L’un des clichés les plus saisissants est probablement celui dévoilé par l’astronaute Christina Koch, actuellement en mission à bord de la Station spatiale internationale.

60 % de la Lune éclipsée

Le Soleil, la Terre et la Lune se sont alignés dans cet ordre. Seul 60 % de la face visible du satellite était couverte par l’ombre, laissant apparaître un croissant brillant. Du côté de l’ombre, les observateurs attentifs ont pu constater que la Lune prenait une teinte rougeâtre. Cela s’explique par le fait que l’atmosphère terrestre filtre certaines longueurs d’ondes de la lumière émise par le Soleil et ne laisse passer que le rouge.

Une photo volontairement surexposée pour permettre de voir l’ombre rougeâtre de la Lune éclipsée. // Source : Flickr/CC/James West (photo recadrée)

L’éclipse partielle a été photographiée depuis Paris, dans une série de clichés où la Lune apparaît aux côtés de la Tour Eiffel. Leur auteur, qui publie sur le compte @moh_eye, surnomme cette série « Quand la dame blanche rougit devant la dame de fer ».

Un avion est passé devant l’éclipse

Au cours de l’éclipse, un événement inattendu s’est produit devant l’astre. Un avion est passé devant la Lune. Son passage a été filmé par le photographe Loïc Sence, qui a diffusé cet extrait sur Twitter.

Même si le maximum de l’éclipse s’est produit à 23h30, des observateurs ont veillé bien plus tard pour regarder le spectacle dans son intégralité. L’éclipse s’est achevée aux alentours de minuit.

La France n’était pas le seul pays à en profiter

Sans surprise, Instagram regorge également de photographies de l’éclipse partielle, avec de superbes paysages comme ce cliché montrant la Lune au dessus de Buenos Aires, en Argentine.

L’éclipse a également été photographiée à Londres : sur cette image, la Lune surplombe le quartier d’affaires de Canary Wharf, qui se trouve dans l’est de la capitale.

Étape par étape

Cette image, également publiée sur Instagram, reconstitue le déroulé de l’éclipse en 6 images.

Sur cet autre cliché, on peut voir l’éclipse se produire tandis que la Lune se lève sur l’horizon au cours de la nuit.

Si vous voulez revivre l’événement dans son intégralité, la chaîne YouTube timeanddate a publié une vidéo de 5 heures montrant l’évolution progressive de l’ombre projetée par la Terre sur la Lune.

Cette éclipse lunaire partielle s’est produite deux semaines après une éclipse solaire, qui n’était pas visible depuis la France métropolitaine. Le court laps de temps séparant les deux événements n’est pas un hasard, comme nous l’avait expliqué l’astronome Florent Deleflie de l’Observatoire de Paris. Pendant l’éclipse solaire du 2 juillet, le Soleil, la Lune et la Terre étaient alignées dans cet ordre. En quelques jours, la Lune a fait un demi-tour autour de la Terre.

Si vous voulez savoir ce qu’il est possible de voir dans le ciel jusqu’à la fin du mois de juillet, sachez enfin que nous tenons un calendrier chaque mois sur Numerama.

Partager sur les réseaux sociaux