La Lune s'est interposée entre le Soleil et la Terre le 2 juillet 2019. Certains pays ont pu admirer une éclipse solaire totale ou partielle, mais pas la France. Elle a toutefois été immortalisée.

Une éclipse totale de Soleil s’est produite le 2 juillet 2019. Toute la planète n’a pas eu la chance d’assister à cet événement astronomique fascinant : seule une partie de l’Amérique du Sud a pu assister au spectacle. La « bande de totalité » de l’éclipse a traversé le Chili et l’Argentine, tandis que le reste du continent et des îles du Pacifique ont assisté à une éclipse solaire partielle.

La France métropolitaine n’a pas pu voir cette occultation du Soleil par la Lune, mais plusieurs photos ont été publiées pour faire vivre au monde entier l’éclipse. L’Observatoire européen austral (ESO), qui dispose de 3 sites d’observation au Chili, a immortalisé l’événement. L’éclipse solaire coïncide avec l’année des 50 ans de l’Observatoire de La Silla.

L’éclipse solaire totale au dessus de l’Observatoire de La Silla. // Source : ESO/R. Lucchesi (photo recadrée)

L’Observatoire européen austral a également publié une photo du Soleil entièrement « recouvert » par la Lune. Seule la couronne solaire (la couche la plus externe de l’atmosphère de notre étoile) est restée visible à ce moment de l’éclipse.

L’éclipse solaire du 2 juillet 2019. // Source : ESO/P. Horalek (photo recadrée)

Sur Instagram, le hashtag #Eclipse regroupe de superbes clichés de l’événement, à différents stades du passage de la Lune.

Une ombre est passée sur la Terre

Et si vous vous demandez à quoi ressemblait la Terre lors de cet événement, l’ESO a également publié une image qui montre le « chemin » tracé par l’éclipse sur notre planète.

L’ombre formée sur la Terre au cours de l’éclipse. // Source : ESO/L.Calcada (photo recadrée)

L’ombre de l’éclipse sur la Terre a d’ailleurs été photographiée depuis la Lune. Le cliché a été pris par le satellite chinois DSLWP-B/Longjiang (celui qui avait aussi photographié la face cachée de la Lune avec la Terre en arrière plan).

L’université du Wisconsin à Madison a publié une vue de l’océan Pacifique est, obtenue à l’aide de satellites météorologiques GOES. On y voit le mouvement de l’ombre provoquée par l’éclipse.

Éclipse, pleine lune, étoiles filantes : si vous voulez savoir ce qu’il est possible de voir dans le ciel en juillet 2019, nous tenons un calendrier chaque mois sur Numerama.

Partager sur les réseaux sociaux