Le 2 juillet 2019, une éclipse de Soleil aura lieu. Mais tout le monde ne pourra pas l'observer sur la planète. Pour palier cette injustice, la Nasa a mis au point un live que vous pouvez suivre dès à présent.

Une éclipse totale de Soleil est annoncée le soir du 2 juillet 2019. Pendant un peu plus de 2 heures, la Lune va s’interposer entre la Terre et le Soleil. Ce sera la treizième fois qu’un tel événement se produit au 21e siècle, note l’Observatoire de Paris. Malheureusement, la France métropolitaine ne pourra pas assister à cet événement astronomique. La Polynésie française pourra voir l’éclipse partiellement. Quels autres pays pourront voir cette éclipse ? Comment la suivre en direct ?

Qui pourra voir cette éclipse de Soleil ?

Une partie de l’Amérique du Sud pourra assister à cette éclipse. Pour la voir dans sa totalité, il faudra se trouver au Chili ou en Argentine. La « bande de totalité », c’est-à-dire la zone du globe terrestre où l’éclipse totale sera observable, se trouve principalement dans l’océan Pacifique. Elle est large de 200 kilomètres environ et se termine au sud de l’Amérique. Le Chili et l’Argentine seront traversés par le passage de l’ombre lunaire à une vitesse de 2 640 km/h.

La bande de totalité traverse l’Amérique du sud. // Source : Wikimedia/CC/EkkehardDomning

D’après l’Observatoire de Paris, « l’ombre touchera les côtes chiliennes en fin d’après-midi vers 15h20 UTC », soit 21h20 heure française. Les spectateurs et spectatrices de cette éclipse pourront l’observer pendant 2 heures et 24 minutes. La totalité de l’éclipse, soit le moment où le Soleil sera entièrement caché par notre satellite, va durer 2 minutes et 19 secondes.

Il faudrait pouvoir se rendre dans une zone au cœur de l’océan Pacifique pour profiter de la totalité maximale de l’éclipse, d’une durée de 4 minutes et 39 secondes. Presque toute l’Amérique du sud et des îles du Pacifique, dont la Polynésie française, assisteront à une éclipse de Soleil partielle. À Tahiti, le maximum de l’éclipse aura lieu vers 8 heures, heure locale, soit 20 heures en France métropolitaine, avec une occultation allant jusqu’à 61 %.

Comment suivre l’éclipse en direct ?

Même si vous ne vous trouvez pas dans la zone concernée par l’éclipse, vous pourrez la suivre en direct. La Nasa prévoie de diffuser l’évènement en live (vous pourrez aller voir cette vidéo directement sur YouTube ou regarder la vidéo ci-dessous). La retransmission sera assurée par l’Exploratorium, le musée de la science et de la technologie de San Francisco. Les images seront des vues obtenues à l’aide de téléscopes situés à Vicuña, au Chili, entre 21h et minuit (heures françaises).

 

Que se passe-t-il lors d’une éclipse solaire ?

Lors d’une éclipse solaire, la Terre, la Lune et le Soleil sont alignés dans cet ordre. C’est la Lune qui, éclairée par le Soleil, projette son ombre sur la Terre. Autrement dit, notre satellite bloque une partie de la lumière que le Soleil diffuse dans notre direction.

Pendant une éclipse totale de Soleil, les spectateurs qui se trouvent dans la bande de totalité peuvent voir ce qu’on appelle la couronne solaire (que l’on aperçoit sur la première image de cet article), c’est-à-dire la couche la plus externe de l’atmosphère du Soleil. Ce fut le cas lors de l’éclipse solaire de 1999, visible en France. D’autres observateurs peuvent voir une éclipse de Soleil partielle, où la Lune n’occulte pas entièrement le Soleil.

Un schéma d’une éclipse solaire. // Source : Wikimedia/CC/Lunity (photo recadrée et modifiée)

Le schéma ci-dessus n’est pas à l’échelle. Comme le fait remarquer la Nasa, il faudrait dessiner la Lune à une distance plus grande de la Terre (30 fois le diamètre de notre planète). Il faudrait ensuite multiplier cette distance par 400 pour obtenir la distance entre le Soleil et la Terre.

Les personnes qui auront la chance de regarder l’éclipse ne devront pas le faire à l’œil nu, ni avec des lunettes de soleil classiques. Même si le Soleil est en partie caché, il est dangereux de le regarder sans porter une paire de lunettes spéciales de protection (elles doivent porter le label CE et sont encadrées par la norme NF EN ISO 12312-2-2015).

Éclipse, pleine lune, étoiles filantes : si vous voulez savoir ce qu’il est possible de voir dans le ciel en juillet 2019, nous tenons un calendrier chaque mois sur Numerama.

Crédit photo de la une : Pexels (photo recadrée)

Partager sur les réseaux sociaux