Des scientifiques ont enfin trouvé une explication à la présence d'étonnants nuages sur Mars. Ils se forment grâce à une « fumée de météorites » entrant en contact avec l'atmosphère martienne.

Comment se sont formés les nuages dans l’atmosphère de Mars ? Probablement grâce à des météorites, ont avancé des scientifiques dans la revue Nature Geoscience le 17 juin 2019. La présence de ces nuages, déjà observés à environ 30 kilomètres au dessus de la surface de la planète, montre que le climat de Mars dépend aussi de ce qui l’entoure dans le système solaire.

Ces nuages sont plutôt fins et ne ressemblent pas à ceux que nous avons sur Terre : les scientifiques comparent leur apparence à une sorte de barbe à papa. Comprendre l’origine de ces nuages est « fondamental pour saisir la véritable complexité du cycle climatique martien », écrivent les auteurs. Si l’humanité espère habiter un jour sur la planète rouge, chaque information sur le climat de Mars est précieuse.

L’atmosphère martienne. // Source : Pixabay (photo recadrée)

Une fumée de météorites

Les chercheurs se sont intéressés aux « particules de poussière interplanétaires », de tous petits fragments de météorites. Ils expliquent que cette « fumée de météorites », essentiellement composée d’eau glacée, provient de débris spatiaux. Davantage que les poussières de la surface de Mars, ce sont des particules de poussières interplanétaires qui contribuent à la formation de « couches discrètes de nuages de glace » dans l’atmosphère martienne (au dessus de 30 kilomètres).

L’emplacement des nuages. // Source : Victoria Hartwick

L’effet de ces météorites réduites en poussière ne s’arrête pas à la formation des nuages. Elles « influencent les températures moyennes ainsi que la circulation atmosphérique à grande échelle » sur la planète, poursuivent les spécialistes. À certaines altitudes, la température peut baisser ou augmenter jusqu’à 10 degrés Celsius à cause de ces nuages. L’étude souligne que le climat d’une planète, comme Mars ou même la Terre, peut entretenir des liens étroits avec le reste du système solaire.

Pour vérifier leur hypothèse, les scientifiques ont réalisé des simulations informatiques imitant les évolutions de l’atmosphère martienne. Lorsque les météores ont été simulés, les nuages sont devenus visibles aux endroits où les chercheurs s’attendaient à les trouver. Entre 2 et 3 tonnes de débris venus de l’espace s’écrasent chaque jour sur Mars en moyenne et se fragmentent pour former une poussière au contact de l’atmosphère de la planète.

Cette nouvelle étude permet d’en savoir davantage sur la façon dont le climat de Mars s’est réchauffé par le passé. Les nuages de l’atmosphère martienne ont certainement joué un rôle important dans cette évolution.

Partager sur les réseaux sociaux