Pour la première fois, la mission InSight a enregistré un tremblement venant de l'intérieur de Mars. L'événement est cependant trop bref pour que les scientifiques espèrent en tirer une étude approfondie sur la planète rouge.

La mission InSight a entendu son premier séisme sur Mars. L’enregistrement de cette secousse a été diffusé le 23 avril 2019 par la Nasa. La sonde en était alors à son 128e sol (les jours sur la planète rouge), ce qui correspond pour nous au 6 avril. La secousse est cependant trop courte pour permettre aux scientifiques d’en tirer des conclusions sur l’astre.

Il est possible d’écouter le son provoqué par ce bref séisme dans une vidéo du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa. Il s’agit du deuxième bruit enregistré dans cet extrait. Le son du vent martien précède le séisme, tandis que le bras robotisé provoque un dernier bruit en se déplaçant pour prendre des photos.

Un « tremblement de Mars » trop petit

C’est l’instrument SEIS, le sismomètre chargé de mesurer les activités internes de la planète, qui a enregistré ce « tremblement de Mars » (la Nasa et le Cnes parlent de « marsquake » en anglais). Pour la première fois, le son enregistré semble bien provenir de l’intérieur de Mars, et non d’éléments extérieurs comme le vent. « D’autres événements sismiques ont été enregistrés mais sont bien plus ambigus que ce signal », fait remarquer l’agence spatiale américaine. Même s’il n’y a pas de tectonique des plaques sur Mars, l’activité sismique n’y est pas inexistante.

Les sons enregistrés par les capteurs d’InSight ont été multipliés par 60 afin qu’ils soient audibles pour l’oreille humaine. La Nasa reste nuancée sur l’intérêt scientifique de ce séisme : l’événement est « trop petit pour fournir des données solides sur l’intérieur de Mars ».

Le site d’atterrissage d’InSight sur Mars. // Source : Flickr/CC/Kevin Gill (photo recadrée)

Un séisme semblable à ceux enregistrés sur la Lune

Comparée à notre Terre, la surface martienne est beaucoup plus calme. « Un événement de cette taille dans le sud de la Californie serait perdu parmi des dizaines de minuscules craquements qui se produisent quotidiennement  », explique la Nasa. Le tremblement du 6 avril sur Mars ressemble davantage à des événements enregistrés à la surface de la Lune pendant les missions Apollo. Des milliers de séismes ont ainsi été mesurés sur notre satellite entre 1969 et 1977.

La mission InSight devrait continuer à fournir d’autres données sur l’intérieur de Mars. Les scientifiques espèrent s’en servir pour mieux comprendre la formation des astres rocheux, comme la Terre ou la Lune. Ces éléments peuvent aussi être utiles dans l’optique d’un futur voyage vers la planète rouge — sans doute improbable avant la fin des années 2030.

En attendant, vous pouvez suivre le compte Twitter de la mission InSight pour être au courant de ses progrès sur Mars. L’appareil y raconte à la première personne ses aventures avec une voix imaginaire et une dose d’humour.

Partager sur les réseaux sociaux