La couronne solaire observée par Parker Solar Probe ! La sonde de la @NASA s'est approchée à moins de 30 millions de km du Soleil, plus proche que n'importe quel engin spatial auparavant

C’est un nouveau succès pour la sonde Parker. Après avoir battu un record vieux de quarante ans au mois d’octobre en devenant l’objet humain le plus proche du Soleil, le véhicule spatial de la NASA vient de faire encore mieux, en descendant ces jours-ci sous le palier des 30 millions de km. Lors de la mesure faite en octobre, la NASA indiquait un écart Parker-Soleil d’environ 43 millions de km.

À cette occasion, l’agence spatiale américaine a partagé un cliché pris par la sonde solaire montrant la couronne solaire. Dans les semaines et les mois à venir, Parker s’approchera encore plus près du Soleil : il est prévu un « survol » de l’astre à près de 6,2 million de km. À titre de comparaison, Mercure, la planète la plus au centre du Système solaire, se trouve au plus près à 46 millions de km.

Une mission qui durera sept ans

Pour protéger la sonde ainsi que ses instruments scientifiques, la NASA a installé un bouclier thermique spécial capable de résister aux températures extrêmes émises par le Soleil — en particulier celles véhiculées par la couronne solaire, qui sont plus élevées que celles mesurées à la surface du Soleil. La surface atteint environ 6 000 degrés, là où l’atmosphère solaire peut atteindre… deux millions de degrés.

Ces températures ne seront pas celles auxquelles sera confrontée Parker. Le pic prévu sera de 1 400°C. La sonde spatiale a démarré sa mission le 12 août 2018. Il est prévu qu’elle dure sept ans, avec plusieurs rapprochements du Soleil. Elle a été baptisée en hommage à Eugene Parker, un astrophysicien américain qui a joué un grand rôle dans la compréhension du Soleil.

Partager sur les réseaux sociaux