Un astéroïde nommé 2006 NF23 passera dans la zone dangereuse surveillée par la Nasa. Pour autant, il reste bien éloigné de la Terre.

Ah, les astéroïdes. Une chose est sûre avec eux : si un jour l’un d’eux, de bonne taille, percute la Terre, nous risquons de vivre nos derniers instants sur notre bonne vieille planète. Mais depuis que la Nasa les surveille, ces corps célestes font les gros titres à chaque fois que l’agence américaine les note comme potentiellement dangereux.

Ce lexique est pourtant à entendre avec les précautions de la science : tout objet passant à 7,4 millions de km de la Terre est surveillé par la Nasa. L’astéroïde 2006 NF23, qui circule à 32 000 km/h devrait passer à 4,8 millions de km de la Terre, ce qui le fait entrer dans la zone de surveillance. Cela dit, il faut bien se rendre compte à quoi correspond cette distance : 14 fois la Terre à la Lune. Avec 160 mètres de diamètre, 2006 NF23 est un gros astéroïde qui pourrait causer des dommages conséquents s’il tombait sur Terre. Et pourtant, quand il passera à proximité de notre planète le mercredi 29 août 2018, personne ne remarquera sa présence.

L’astéroïde par rapport à la Terre. On dirait qu’il est proche, mais les distances astronomiques agissent en trompe-l’œil // Source : Nasa

D’ailleurs, comme le note The Independent, d’autres astéroïdes passeront bien plus près de notre planète dans les semaines qui viennent — certains, vraiment petits, ne présentent d’ailleurs aucun danger. Il faut d’ailleurs toujours rappeler que la Nasa a estimé, avec toute la rigueur et la prudence scientifiques, qu’aucun astéroïde dangereux ne «  percuterait la Terre dans les 100 prochaines années ». Voilà qui est embêtant pour les audiences de la presse à sensation.

Partager sur les réseaux sociaux