Un nouveau calendrier de test a été établi entre SpaceX et la Nasa. Celui-ci prévoit que la société fondée par Elon Musk effectue son premier test de vol habité en décembre 2018. Autrement dit, les missions habitées menées par SpaceX ne surviendront pas avant 2019. Au mieux.

Depuis 2012, SpaceX honore un contrat avec la Nasa consistant à ravitailler la station spatiale internationale. L’entreprise américaine a aujourd’hui acquis une expérience en la matière : sur les treize missions qui ont été effectuées en l’espace de cinq ans, 12 se sont conclues par un succès. L’unique échec, la mission numéro 6, est survenu en 2015 avec l’explosion du deuxième étage de la fusée pendant le vol.

Ces ravitaillements consistent à acheminer des vivres et du matériel à l’équipage et ramener sur Terre les déchets et le fret qui n’est plus requis dans l’espace. Cela dit, la société fondée par Elon Musk tout comme l’agence spatiale des USA entendent un jour passer à l’étape suivante, à savoir le transport et le rapatriement d’astronautes, afin de ne plus dépendre des Russes.

ISS Dragon SpaceX BEAM
Une capsule Dragon.
CC Nasa Johnson

En effet, avec le retrait de la navette spatiale en 2011, les Américains doivent s’en remettre à Moscou pour faire le taxi entre la Terre et l’ISS. Une dépendance stratégique qui ne plaît pas beaucoup à Washington, qui attend donc de ses deux fleurons dans le domaine de l’aérospatiale, SpaceX et Boeing, qu’ils soient en mesure de rapidement devenir une alternative crédible et efficace à la capsule Soyouz.

Passer de la théorie à la pratique n’est cependant pas une mince affaire, même si, en ce qui concerne SpaceX, des étapes importantes ont été franchies, en particulier au niveau du retour contrôlé de la capsule Dragon sur Terre, avec, dans le cadre d’une campagne de test, le déploiement de parachutes et l’emploi de propulseurs afin que l’engin atterrisse (ou plutôt amerrisse) le plus en douceur possible.

Changement de calendrier

Preuve de cette difficulté, il n’est même plus tout à fait certain que le premier vol habité que doit assurer SpaceX survienne en 2018. En effet, nos confrères de Space News ont relevé un changement de calendrier : ce vol test est maintenu prévu pour le mois de décembre 2018 au lieu du mois d’août. Il sera précédé d’un vol inhabité en août, qui était auparavant prévu pour le mois d’avril.

Ce n’est pas la première fois que SpaceX revoit son planning. Fin 2016, la compagnie s’était résolue à renoncer à ses projets de vol habité vers la station spatiale qu’elle avait notés pour 2017. Avec la réorganisation du calendrier de 2018, SpaceX modère donc une deuxième fois ses ambitions. Mais en la matière, les difficultés que le groupe rencontre ne lui sont pas propres. Boeing aussi est en difficulté.

Avec un vol d’essai habité prévu pour décembre 2018 chez SpaceX et Boeing qui estime que ses premiers vols d’essai ne surviendront pas avant cet été, il est extrêmement peu probable, pour ne pas dire impossible, que les premières vraies liaisons entre la Terre et l’ISS gérées par ces deux entreprises surviennent avant 2019. Mais la vie d’hommes et de femmes étant en jeu, mieux vaut ne pas se précipiter.

À lire sur Numerama : L’ISS s’adapte pour recevoir les futurs vaisseaux de SpaceX et Boeing

Partager sur les réseaux sociaux