Vous voulez mettre une ambiance pesante pour Halloween ? La Nasa fournit une liste de sons qui viennent de signaux radioélectriques captés dans le Système solaire.

Vous n’avez pas forcément besoin de lire les récits horrifiques de Lovecraft ou de jouer à des jeux de survie contre des zombies pour vous coller les chocottes. Parfois, de simples sons retravaillés suffisent à vous faire frissonner. La survenue de Halloween, fête qui est célébrée le 31 octobre, constitue une opportunité parfaite pour se mettre dans une ambiance quelque peu oppressante.

Et le gouffre de l’espace constitue en la matière un réservoir presque inépuisable de sons sinistres et mystérieux. Depuis 2017, l’agence spatiale américaine met à disposition une sélection de bruits qui ont été enregistrés à l’occasion de diverses missions dans le Système solaire. Si vous cherchez à mettre une atmosphère pesante, allez donc jetez un œil à la liste de lecture proposée sur SoundCloud

Des sons venus de l’espace

Une précision d’importance s’impose toutefois : ces sons n’ont pas été enregistrés dans l’espace, de façon directe, fait savoir la Nasa.

Ils sont en fait le résultat d’une conversion des signaux radioélectriques que divers instruments ont captés, comme le télescope spatial Kepler ou les sondes Juno, Stardust, Voyager et Cassini. Il n’en demeure pas moins que même converties sous forme de sons, les émissions radio de Saturne enregistrées par Cassini et le «  vent plasmasphérique » sont particulièrement glaçants.

« Pile pour Halloween, nous avons rassemblé une compilation de ‘sons’ insaisissables de planètes hurlantes et d’hélium sifflant qui vous feront frémir », promet la Nasa, ravie manifestement de sa contribution. L’agence propose par ailleurs sur son site un petit guide (en anglais) détaillant la provenance de ces signaux radioélectriques et leur signification. Car, rassurez-vous, leur origine est connue.

(publication mise à jour le 31 octobre 2021)