La géante gazeuse du système solaire se met parfois à flamboyer d’un bleu roi. Les explorations permises par la sonde Juno apportent aujourd’hui une explication à ce phénomène : ces aurores fascinantes sont directement liées à la lune de Jupiter, Io.

Jupiter est un peu notre mamie à tous dans le système solaire. Non seulement la planète gazeuse en est la plus imposante, mais elle en est aussi la plus vieille. En outre, le volcan le plus puissant de notre système solaire se trouve aussi à sa proximité, sur son satellite naturel Io.

En plus d’être immense et imposante, Jupiter est aussi chatoyante. Récemment, la sonde spatiale Juno a immortalisé des clichés saisissants de la grande tache rouge observable sur la cinquième planète du système solaire. Cette même sonde apporte aujourd’hui de nouvelles explications sur une autre couleur aperçue à la surface de Jupiter.

Des électrons dans l’atmosphère

En effet, la planète scintille parfois d’un bleu électrique. Cette couleur plutôt hypnotique serait en fait liée à la présence d’électrons dans l’atmosphère de Jupiter, à hauteur de 400 000 volts. Cette quantité astronomique d’énergie est la source de ces aurores lumineuses observées sur la planète.

La découverte, qui a fait l’objet d’une publication dans la revue scientifique Nature, n’a été possible qu’après un peu plus d’une année, au cours de laquelle Juno a gravité autour de Jupiter. Pour enregistrer ces données, la sonde s’est approchée près des pôles de la planète, bien plus près que n’importe quel autre engin spatial avant elle.

Confirmant les hypothèses que les astronomes avaient émises, ces observations permettent également de mieux cerner les similitudes et différences entre les aurores terrestres et celles de la planète gazeuse. Les deux planètes ont un point commun : les aurores s’y forment à proximité des pôles magnétiques.

Les aurores bleues de Jupiter sont causées par les volcans de Io

Sur la planète bleue, les aurores sont causées par les retombées de particules chargées de vent solaire. En pénétrant dans notre atmosphère, ces particules produisent des couleurs rouges, vertes et bleu caractéristiques. Sur Jupiter, les aurores ne sont a priori pas liées au vent solaire, mais aux particules rejetées par la lune Io. Plus précisément, ce sont les fameux volcans du satellite naturel qui rejettent du soufre et de l’oxygène, qui viennent charger le champ magnétique de Jupiter en particules.

La météo de Jupiter est décidément saisissante. La sonde Juno a d’ailleurs profité de son voyage pour immortaliser d’autres images, dévoilant cette fois-ci les puissants ouragans qui sévissent à la surface de la planète.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !