Ce week-end, les Jenolan Caves sont devenues la première attraction touristique de l’univers à proposer une visite en Klingon. Un petit pas pour le Klingon, mais un grand pas pour la culture geek.

Si vous vous rendez en Australie pour les vacances, vous aurez peut-être la possibilité de visiter les fameuses Jenolan Caves dans une langue dont la syntaxe rappelle celle des langues amérindiennes, mais qui n’a rien à voir avec la langue des populations aborigènes du pays. Depuis le 22 août, les touristes qui visitent les grottes calcaires situées à l’ouest du Kanangra Boyd National Parks peuvent en effet écouter les descriptions du lieu en Klingon, la langue fictive inventée pour Star Trek. Le Klingon est ainsi la 11ème langue proposée par les Jenolan Caves.

« Nous sommes courageusement allés là où aucune autre attraction touristique n’a jamais osé« , se félicitent les Jenolan Caves. « La première véritable visite disponible sur la Planète Terre pour les Klingonophones« . Le Klingon est la 11ème langue disponible sur les baladeurs numériques proposés aux visiteurs. Le texte a été écrit et lu par deux universitaires américains experts en Klingon, Michael Roney Jr (« naHQun ») et Tracy Canfield, qui ont voyagé à Sidney pour l’enregistrement.

Pour se justifier, les Jenolan Caves explique qu’un épisode de Star Trek : Next Generation baptisé « Relics » a lui-même rendu hommage aux grottes, avec le vaisseau USS Jenolan.

Bien qu’inventée pour les besoins de la série TV produite par Paramount, le Klingon est une véritable langue défendue avec vigueur par ses fans. Il a même été créé en 1992 un Klingon Language Institute, qui compte 2500 membres dans plus de 50 pays, et publie chaque trimestre une revue scientifique (HolQeD) sur le langage Klingon et ses évolutions.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !