La comète C/2023 P1 (Nishimura) s’est approchée de la Terre le 12 septembre 2023. Elle continue son voyage vers le Soleil en s’éloignant de nous. Mais, quand reviendra-t-elle ?

Sitôt découverte, sitôt partie. La prometteuse comète Nishimura est passé au plus près de la Terre le mardi 12 septembre 2023, à une distance de 125 millions de km. Elle s’éloigne désormais de nous et se rapproche du Soleil, avec un périhélie prévu le dimanche 17 septembre. Et, ensuite, que va-t-il lui arriver ? La reverra-t-on un jour ?

Ce sont les derniers instants pour espérer voir la comète, de son nom complet C/2023 P1 (Nishimura), de votre vivant. Les jours qui précèdent le périhélie de la comète, c’est-à-dire le moment où elle est au plus près du Soleil, sont les derniers pour la voir depuis l’hémisphère nord. Ensuite, la comète Nishimura ne reviendra pas dans le voisinage de la Terre avant des centaines d’années, relèvent nos confrères de Space.

Le retour de la comète Nishimura en l’an 2458 (si elle ne s’est pas désintégrée d’ici là)

D’après les observations de la comète Nishimura, on estime qu’il lui faut environ 435 ans pour effectuer une orbite (c’est-à-dire un tour autour du Soleil). La comète passe la majorité de son existence dans le système solaire externe. Elle ne sera donc pas de retour dans les parages avant l’an 2458.

La comète Nishimura. // Source : Flickr/CC/David Wipf (annotation Numerama)
La comète Nishimura. // Source : Flickr/CC/David Wipf (annotation Numerama)

Cela étant dit, il faut garder en tête que les comètes sont des corps célestes imprévisibles. Même les astronomes les plus aguerris ne peuvent prédire avec certitude comment elles réagissent à l’approche du Soleil. Pour certaines, ce rapprochement est fatal et elles se désintègrent. Les scientifiques devraient donc guetter avec grand intérêt la comète autour du 17 septembre, pour voir comment elle réagira au plus proche du Soleil.

Par ailleurs, si vous espérez voir la comète Nishimura à l’œil nu, il vaut mieux être prévenu : ce sera sans doute très difficile. Déjà, cela exige de se lever très tôt, car l’observation doit être tentée avant le lever du Soleil vers 6h du matin. Un ciel dégagé et sans pollution lumineuse est indispensable. Tandis que la comète Nishimura se rapproche du Soleil, elle se rapproche aussi de l’horizon, ce qui rend son observation encore plus complexe.

@numerama

Les étoiles filantes ne sont pas des étoiles. Mais qu’est-ce que c’est alors ? #astronomie #espace #etoilesfilantes #france #numerama #univers #perséides

♬ son original – Numerama – Numerama

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Abonnez-vous gratuitement à Artificielles, notre newsletter sur l’IA, conçue par des IA, vérifiée par Numerama !