Les nuages de Neptune disparaissent au fil du temps. Les scientifiques ont utilisé des décennies d’observation pour proposer une théorie : ce serait la faute du Soleil.

Où sont passés les nuages de Neptune ? Les scientifiques ont peut-être trouvé la raison pour laquelle ces structures ont disparu de la planète géante de glace en 3 décennies. Selon une étude publiée dans Icarus, relayée par l’observatoire W. M. Keck (Hawaï) le 17 août 2023, l’étoile du système solaire serait responsable de la perte des nuages neptuniens.

Cela semble étrange, quand on sait que Neptune est la planète la plus éloignée du Soleil. Elle reçoit seulement 1/900e de la lumière solaire que l’on reçoit sur Terre, souligne l’observatoire W. M. Keck. Pourtant, « nos données fournissent la preuve la plus solide à ce jour que la discrète couverture nuageuse semble corrélée avec le cycle solaire » sur Neptune, écrivent les auteurs dans leur étude.

Les nuages de Neptune disparus en à peine quelques mois

Les scientifiques ont surveillé la grosse planète bleue entre 1994 et 2022, depuis l’observatoire W. M. Keck. Des images prises par le télescope spatial Hubble ont également été utilisées. Tous les clichés montrent que les nuages de Neptune ont pratiquement disparu, à l’exception de ceux qui se trouvent au pôle sud de la planète. La perte des nuages parait particulièrement récente : c’est en 2019 qu’on a constaté qu’ils étaient beaucoup moins abondants. « Nous avons vu l’activité nuageuse chuter en l’espace de quelques mois », se souvient l’astronome Imke de Pater de l’université de Californie à Berkeley, autrice principale de l’étude, citée dans le communiqué.

L'évolution des nuages sur Neptune. // Source : NASA, ESA, Erandi Chavez (UC Berkeley), Imke de Pater (UC Berkeley)
L’évolution des nuages sur Neptune. // Source : NASA, ESA, Erandi Chavez (UC Berkeley), Imke de Pater (UC Berkeley)

Il semble y avoir un lien curieux entre les changements dans les nuages de Neptune et le cycle solaire. On sait que la surface du Soleil varie de façon périodique, avec un maximum d’activité observé tous les 11 ans. Depuis septembre 2020, un nouveau cycle solaire est ainsi en cours. Or, quand le Soleil émet des rayonnements ultraviolets plus intenses, davantage de nuages sont observés sur Neptune environ 2 ans après. Par ailleurs, les chercheurs notent qu’il doit y avoir un lien entre le nombre de nuages sur Neptune et la luminosité de la planète (qui renvoie la lumière solaire).

L’atmosphère fascinante de la géante Neptune

C’est pourquoi les scientifiques aboutissent à cette théorie, résumée par Imke de Pater : « Les rayons UV du Soleil, lorsqu’ils sont suffisamment intenses, peuvent déclencher une réaction photochimique à l’origine des nuages de Neptune. »

D’autres observations de Neptune sont néanmoins nécessaires pour mieux comprendre le phénomène à l’œuvre et confirmer que le Soleil est bien le responsable de la disparition des nuages. Neptune possède décidément l’une des atmosphères les plus fascinantes du système solaire : outre ses nuages mystérieusement portés disparus, on la connait pour ses vents extrêmement rapides et sa Grande Tache sombre.

Découvrez les bonus

+ rapide, + pratique, + exclusif

Zéro publicité, fonctions avancées de lecture, articles résumés par l'I.A, contenus exclusifs et plus encore.

Découvrez les nombreux avantages de Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous avez lu 0 articles sur Numerama ce mois-ci

Il y a une bonne raison de ne pas s'abonner à

Tout le monde n'a pas les moyens de payer pour l'information.
C'est pourquoi nous maintenons notre journalisme ouvert à tous.

Mais si vous le pouvez,
voici trois bonnes raisons de soutenir notre travail :

  • 1 Numerama+ contribue à offrir une expérience gratuite à tous les lecteurs de Numerama.
  • 2 Vous profiterez d'une lecture sans publicité, de nombreuses fonctions avancées de lecture et des contenus exclusifs.
  • 3 Aider Numerama dans sa mission : comprendre le présent pour anticiper l'avenir.

Si vous croyez en un web gratuit et à une information de qualité accessible au plus grand nombre, rejoignez Numerama+.

S'abonner à Numerama+

Vous voulez tout savoir sur la mobilité de demain, des voitures électriques aux VAE ? Abonnez-vous dès maintenant à notre newsletter Watt Else !